Lettre du G7 à Joseph Kabila : « du déjà entendu », selon She Okitundu

Le sénateur congolais, Léonard She Okitundu Lundula à Kinshasa, le 11/08/2015. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le Sénateur de la Majorité présidentielle qualifie la lettre du groupe de sept partis politiques de cette plateforme politique « du déjà entendu ». Dans une interview accordée mardi 15 septembre à Radio Okapi, il rappelle qu'il ne s'agit pas de la première lettre de ce groupe que l'on surnomme G7.

« Ce n'est pas la première fois que ce groupe dit de 7 s'exprime. Il s'est déjà exprimé au début de cette année par deux correspondances qu'ils ont adressées au chef de l'Etat. Et cette fois, ils envoient un autre courrier qui répète presque à peu près la même chose », affirme She Okitundu.

Sept partis de la MP ont adressé lundi une lettre au président Joseph Kabila pour lui demander de garantir le respect absolu de la constitution et favoriser l'alternance politique pacifique.
Pour She Okitundu, cette lettre, la troisième du genre, « reprend les mêmes préoccupations que les précédentes. Et ces préoccupations font partie des objectifs à discuter au dialogue ».

Le sénateur de la MP She Okitundu pense « qu'il faut dialoguer ».

« La Majorité, comme vous le savez, est diverse, elle est hétérogène. Mais toutes ces choses, à la fois en ce qui concerne la Majorité et même en ce qui concerne l'opposition,  ce n'est pas pour rien que le chef de l'Etat a accepté effectivement de consulter tout le monde et de préparer ce fameux dialogue national au cours duquel nous allons aborder toutes ces questions-là et définir la manière dont les choses doivent se passer par la suite », déclare She Okitundu.

Quant au sort réservé au G7, She Okutundu indique que la MP devra se référer à son règlement intérieur.

« On a un bureau politique au sein duquel une réunion est d'ailleurs convoquée. Comme il a été fait lors de leur premier exercice, je crois qu'il y aura débat au bureau politique. Le bureau politique nécessairement va en tirer les conséquences », poursuit-il.

Dans cette lettre articulée en 23 points, le G7 scripte la situation politique du pays et ses enjeux. Il constate par exemple que l'installation précipitée de nouvelles provinces a conduit à l'affaiblissement de l'Etat et à l'anarchie dans l'administration du territoire national.

Ce document a été signé par :

  • Yves Mobando Yogo (Mouvement social pour le renouveau)
  • Olivier Kamitatu (Alliance pour le renouveau du Congo
  • José Endundo (Parti démocrate-chrétien)
  • Banza Maloba (Avenir du Congo)
  • Gabriel Kyungu wa Kumwanza (Union nationale des fédéralistes du Congo)
  • Charles Mwando Nsimba (Union nationale des démocrates fédéralistes)
  • Christophe Lutundula (Alliance des démocrates pour le progrès).​​
Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (116)
Ceni (90)
Elections (67)
Kasaï (63)
FARDC (60)
Police (48)
Monusco (43)
Beni (41)
Onu (39)
Kinshasa (36)
CNSA (34)
Léopards (26)
élection (25)
Goma (22)