L’Avenir: « Le meeting de l’opposition se termine en queue de poisson »

De gauche à droite, Eva Bazaiba et Vital Kamerhe, leaders de l’opposition congolaise le 15/09/2015 à Kinshasa lors d’un rassemblement politique. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse du mercredi 16 septembre 2015

Le meeting organisé mardi 15 septembre par l’opposition à la Place Sainte Thérèse à Kinshasa est largement commenté dans la presse du jour.

L’Avenir rapporte que ce meeting s’est terminé « en queue de poisson », un désordre ayant éclaté à la fin.

La Dynamique de l’opposition congolaise, regroupant plusieurs partis politiques, a mobilisé ses partisans pour un rassemblement sur la Place Sainte Thérèse à Ndjili, hier le 15 septembre 2015, relate le journal.

L’UNC, le MLC, Ecidé, Envol, SET, Fonus, RCD/KML, Scode, CDD, DC, RCDN, CDER, MDCO, MPP, tous ont porté des t-shirt où l’on pouvait lire sans effort, « non au glissement », écrit le quotidien.

Le journal résume les principales interventions des principaux orateurs.

Ainsi, Vital Kamhere, président de l’UNC, devant le public brandissant une constitution cadenassé, a insisté sur la date du 27 novembre 2016, « la date fixée pour les élections présidentielles en RDC et le 20 décembre 2016, la date de la passation pacifique du pouvoir entre le président élu et le sortant ».

L’Avenir indique que l’agitation a commencé peu après le début de l’intervention de Gabriel Mokia.

Son entame s’est passée normalement avant de voir une vague humaine fuyant et venant de droite à gauche du podium. Après des messages au calme lancé, les sympathisants de l’opposition se sont retournés pour affronter les fauteurs de troubles, raconte le quotidien qui avance un bilan : deux « pombas » (gros bras) sans vie et deux autres à l’agonie transportés par la Police nationale.

Le Phare aussi revient sur ces incidents qui ont émaillé la fin du meeting de l’opposition.

« Des ‘’Pomba’’ s’invitent à Sainte Thérèse », titre le journal.

« Alors que les militants de l’opposition rassemblés sur le terrain Sainte Thérèse à N’djili suivaient, dans l’ordre et la discipline, les messages de leurs leaders, les exhortant à s’abstenir de tout acte incivique, une bande de délinquants pratiquants d’arts martiaux se sont invités sur le site, vers la fin de la manifestation », rapporte le quotidien.  

Evalués à une vingtaine, écrit le journal, ces inciviques sortis de nulle part et porteurs d’armes blanches, se sont attaqués aux paisibles militants de l’Opposition.

Le Phare fait savoir que dans un premier temps, c’était le sauve-qui-peut, les assaillants n’ayant pas été identifiés. Le journal fait état de plusieurs blessés.

La Prospérité, pour sa part, s’est intéressée au contenu du discours des opposants.

« L’Opposition appelle au respect de la Constitution », titre le journal.

Pour le quotidien, le message des opposants a tourné du respect de la Constitution et des lois de la République, de la libération des prisonniers politiques, de l’enrôlement de nouveaux majeurs, du respect des droits humains.

Les intervenants, dans leur majorité, ont mis un accent particulier sur l’organisation des élections en 2016 et la passation démocratique et pacifique du pouvoir.

« Nous devons savoir également qu’en RDC, nul n’est au-dessus de la loi. Le Chef de l’Etat a juré devant Dieu et la Nation, d’observer et de faire respecter la Constitution», a notamment déclaré la secrétaire générale du MLC, Eve Bazaiba, cité par La Prospérité.

La lettre adressée au chef de l’Etat par 7 partis politiques de la Majorité alimente encore les commentaires dans la presse du jour.

La lettre du Groupe de 7 (G7) adressée à l’Autorité morale de la Majorité présidentielle (MP) fait grand bruit, constate Forum des As.

Chacun le lit, l’analyse et y réagit à l’aune de sa sensibilité et surtout de son positionnement. Normal dans une classe politique où chacun voit midi devant sa porte, note le quotidien.

Pour le confrère, un enseignement doit cependant être tiré après la publication de cette lettre : l’alternance peut signifier aussi la continuité de l’actuelle majorité. Laquelle si, unie, elle gagne l’élection présidentielle, pourrait rempiler.

Dans les colonnes de La Prospérité, on peut lire la réaction d’un membre de la majorité à cette lettre de ce groupe de partis surnommé « G7 ».

L’Ambassadeur Kikaya  qui, visiblement,  prend la défense de Joseph Kabila, découvre beaucoup de similitudes entre l’argumentation du G7 et celle de la Dynamique de l’Opposition, indique le journal.

Selon le quotidien, ce cadre de la MP tire de la démarche de ses camarades la conclusion selon laquelle, les auteurs de la lettre ont franchi la barrière et ont rejoint les opposants. Autrement dit, décrypte M. Kikaya, le G7 ne doit pas continuer à garder les postes du deal, après que ses membres aient fait le constat de rupture du contrat de confiance. S’ils ne le font pas, ils discréditent leur initiative.

Le journal reprend en intégralité la réponse de Kikaya bin Karubi au G7.

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (303)
Cenco (126)
CAN 2017 (83)
Ceni (71)
Dialogue (63)
Léopards (53)
FARDC (48)
UDPS (33)
Beni (32)
Monusco (30)
Elections (28)
Ituri (22)
Tanganyika (21)
Police (21)