L’ONG GASHE dénonce l’exploitation forestière illégale à l’Equateur

Le Groupe d’action pour sauver l’homme et son environnement (GASHE) a dénoncé, mardi 27 décembre à Mbandaka, des cas d’exploitation forestière illégale, à l’Equateur.

L’ONG a notamment cité le non-respect des normes de coupe de bois et l’abandon des grumes, le non-respect des clauses sociales et l’irrégularité de paiement des agents des entreprises forestières.

Le directeur des projets au GASHE, Etienne Kasereka, indique que cette situation est à la base de la pauvreté dans ces zones d’exploitation forestière.

Il regrette que malgré les dénonciations auprès de l’administration provinciale rien ne change sur le terrain.

Etienne Kasereka plaide ainsi pour la synergie de tous les acteurs provinciaux:

«Nous voulons appeler toutes les parties prenantes à une sorte de synergie entre l’administration, la société civile et les communautés pour qu’ils puissent parler de ces cas d’illégalités et apporter des réponses aux dénonciations faites».

A (re) Lire: RDC: des ONG dénoncent le laxisme de l’Etat vis-à-vis des exploitants forestiers

Selon lui, ces cas d’illégalités font manquer aux communautés leur droit de jouissance et à l’Etat, les revenus qu’il devait percevoir dans le cadre de paiement des taxes.

L’ONG GASHE fait cette dénonciation trois mois après que l’ONG Conseil pour la défense environnementale, la légalité et la traçabilité (CODELT) a formé quarante inspecteurs forestiers, à Mbandaka. Ces inspecteurs avaient reçu mission de d’améliorer la gouvernance et la fiscalité forestière dans cette partie du pays.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (303)
Cenco (126)
CAN 2017 (83)
Ceni (67)
Dialogue (63)
Léopards (53)
FARDC (47)
UDPS (33)
Beni (32)
Monusco (28)
Elections (26)
Kinshasa (21)
Ituri (21)
Police (21)