CAN 2017: les adversaires de la RDC

S’ils ne cachent pas leurs ambitions- remporter la CAN 2017-, les Léopards de la RDC savent qu’ils connaîtront un tournoi difficile. « On s’en va à la guerre », a prévenu le sélectionneur Florent Ibenge.

« Guerre » le mot n’est pas choisi au hasard. La poule C dans laquelle va évoluer la RDC est qualifiée de « groupe de la mort ». Les Congolais vont faire face aux Togolais, aux Ivoiriens (champions d’Afrique en titre) et aux Marocains. Des adversaires difficiles que la RDC va devoir affronter et dominer pour espérer aller plus loin dans la compétition.

Nous vous présentons les équipes auxquelles va se frotter la RDC dans son groupe.

CÔTE D’IVOIRE

Championne d’Afrique en titre, la Côte d’Ivoire veut conserver son titre à l’issue de cette CAN 2017.

Modeste, son sélectionneur le Français Michel Dussuyer reconnaît : « Ce ne sera pas facile ».

Même si on n’y trouve pas les noms de Yaya et Kolo Touré ou celui de Gervinho, la liste des 23 Ivoiriens publiés par la CAF n’est pas dépourvue de talents. Loin s’en faut. Eric Bailly de Manchester United, Serge Aurier du PSG et Salomon Kalou défendront le titre « fièrement acquis en 2015 ».

Avec un nouveau sélectionneur, la Côte d’Ivoire- Michel Dussuyer a remplacé Hervé Renard- aura fort à faire dans son groupe où elle fera face à des Congolais revanchards qu’ils ont éliminés en demi-finale de la dernière Coupe d’Afrique. Les Ivoiriens retrouveront leur ancien sélectionneur qui conduit désormais le Maroc. Face au Togo, ce sera un derby comme l’Afrique de l’Ouest sait nous en procurer à chaque CAN.

« Notre premier objectif à la CAN 2017, c’est de nous qualifier pour les quarts de finale. Notre poule n’est pas facile donc il convient de respecter tous nos adversaires. A commencer par le Togo sur le premier match », a fait savoir Michel Dussuyer dans une interview publiée sur le site Internet de la Fédération ivoirienne de football.

-La découverte Zaha-

Parmi les nouvelles têtes sur la liste de Michel Dussuyer, il y a Wilfried Zaha. L'attaquant de Crystal Palace va découvrir la coupe d’Afrique. A 24 ans, il fera ses grands débuts en sélection ivoirienne. En novembre dernier, il avait choisi de jouer pour son pays natal au détriment de l'Angleterre, où il a grandi. Avec son club, Zaha a disputé cette saison 19 matches et marqué 4 buts (deux fois plus que toute la saison dernière).

TOGO

La qualification du Togo à la CAN 2017 n’a pas été chose aisée. Les coéquipiers d’Emmanuel Adebayor se sont qualifiés comme « deuxièmes meilleurs deuxièmes ». Rien que ça.

Même s’ils ne sont pas donnés favoris, les Togolais n’abordent pas la compétition en équipe battue. L’objectif de la Fédération togolaise de football : atteindre le dernier carré.

Objectif qui contraste un peu avec les dernières performances (ou contre-performances) des Togolais.

Les Eperviers- nom de la sélection togolaise- ne se sont pas qualifiés pour la CAN 2015. Ils ont connu une élimination précoce dans la course au Mondial 2018 suite à une défaite face à l’Ouganda. 

Nos confrères de Sofoot.com relèvent que le point fort de cette sélection sera l’expérience : « Romao, Dossevi, Boukari, Adebayor, Ayité, Agassa : tous connaissent les prérogatives du football africain et savent à quoi s’attendre lors de cette CAN. C’est peut-être aussi l’une des dernières fois que cette bande d’amis se retrouve. Ils auront très certainement à cœur de sortir par la très grande porte. »

-Un dernier tour de magie ?-

Décidément ce groupe C a été constitué pour des retrouvailles. Quand le Togo et la RDC vont se croiser le 24 janvier à Port-Gentil (19 heures, GMT), les Congolais vont retrouver une vieille connaissance, leur ancien sélectionneur Claude Le Roy. Il est vrai que quel que soit le groupe où aurait figuré le Togo, « Le sorcier blanc » aurait croisé une sélection qu’il a déjà dirigée.

Il sillonne l’Afrique depuis environ trois décennies : Cameroun, Sénégal, Ghana, RDC, Congo et Togo. 

Va-t-il réussir le tour de magie de conduire le Togo jusqu’en demi-finale ? Il lui faudra déjà sortir du « groupe de la mort ».

MAROC

Le sélectionneur y avait pourtant cru jusqu’au bout. Mais Hervé Renard va y faire sans Sofiane Boufal. Sélectionné alors qu’il était blessé, le joueur de Sofiane Boufal ne fera finalement pas le voyage du Gabon.

Avant lui, Younès Belhanda, Oussama Tannane et Noureddine Amrabat avaient déjà déclaré forfait pour la compétition.

Les Marocains comptent pourtant renouer avec le succès avec cette édition de la coupe d’Afrique.

Depuis la finale perdue en 2004 face à la Tunisie, ils ont été éliminés en phase de poules en 2006, 2008, 2012 et 2013. Ils ont manqué les CAN 2010 et 2015.

Pour renouer avec le succès, le Maroc s’est attaché les services d’Hervé Renard, champion d’Afrique avec la Zambie (2012) et la Côte d’Ivoire (2015).

Pour nos confrères de Bein Sport, « il est le meilleur sélectionneur possible pour guérir une bête blessée ».

La rédaction donne d’ailleurs un avis positif sur la sélection marocaine :

« Le Maroc ne peut pas continuer à décevoir CAN après CAN. La rédaction pense que cette édition 2017 marquera le renouveau des Lions de l’Atlas. Même si les forfaits s’enchaînent, Hervé Renard dispose d’un groupe suffisamment fort pour s’en sortir et aller le plus possible. »

-Un renard pour réveiller des lions-

Si nos confrères de Bein Sport insistent sur l’importance d’Hervé Renard, ce que le technicien français est un faiseur des miracles.

Il est le premier sélectionneur à remporter la CAN avec deux pays différents.

« Après avoir réussi l'impossible avec la « petite » Zambie en 2012, il a récidivé en 2015 à la tête de la Côte d'Ivoire, un autre pari difficile en raison de la forte pression qui pesait alors sur les Eléphants, éternels favoris de la compétition », note RFI.

Le Maroc- Lions de l’Atlas- est la quatrième sélection d’Hervé Renard depuis dix ans.

Selon la radio française, le Français aime la tension propre aux grandes compétitions et sait transmettre à ses joueurs sa volonté et sa détermination.

Depuis sa prise de fonction au Maroc en mars 2016, il est invaincu après ses neuf premiers matchs.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (266)
Cenco (98)
Dialogue (87)
Ceni (59)
FARDC (45)
Beni (43)
Léopards (38)
CAN 2017 (36)
Police (35)
Kinshasa (27)
Ituri (25)
Monusco (24)
Division I (24)
Elections (23)