Nomination d’un Premier ministre : la CENCO n’a pas de commentaire à émettre

La CENCO n’a pas un commentaire à émettre après l’annonce mercredi 5 avril du Président de la République de nommer un Premier ministre dans les 48 heures, indique l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de cette institution.

Commentant le discours du Chef de l’Etat devant le Parlement réuni en Congres, l’abbé Donatien Nshole a déclaré :

« La CENCO n’a pas un commentaire particulier à faire par rapport à la décision du chef de l’Etat de nommer un premier ministre dans 48 heures. Les évêques ont tout fait jusqu’à mettre sur la table un plat à consommer pour le consensus. Nous espérons que les propositions faites par les évêques seront prises en compte pour que tout se fasse dans le respect des règles ».

Pour le secrétaire général de la CENCO, la nomination du Premier ministre est une affaire des Politiciens. Il promet néanmoins de se prononcer s’il arrivait que les évêques prennent position. Lui n’étant que leur porte-parole.

« Ce n’est pas l’affaire de la CENCO. La CENCO n’a pas prévu quelque chose je crois que le Président de la République s’est référé à l’accord. Je crois qu’il marchera sur cette ligne-là. Quant au reste c’est d’abord l’affaire des acteurs politiques puis si les évêques auront à se prononcer ils le feront en son temps. Moi je suis leur porte-parole, je ne peux pas deviner ce qu’ils vont dire » se justifie l’abbé Donatien Nshole.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Sondage

Mots-clés populaires