Le Phare : «Accord du 31 décembre 2016 : Félix Tshisekedi donne un sévère avertissement à Kabila»

Revue de presse du 18 avril 2017. Plusieurs quotidiens parus ce mardi à Kinshasa évoquent le retour de Félix Tshisekedi, le président du Rassemblement de l’opposition, après un séjour d’une semaine à l’extérieur du pays.

Le Phare titre en manchette : «Accord du 31 décembre2016 : Félix Tshisekedi donne un sévère avertissement à Kabila»

Revenant d’un long périple politique qu’il avait conduit, entre le 9 et le 16 avril, d’Addis-Abeba à Paris, en passant par Marrakech et Bruxelles, le journal rapporte qu’après avoir été entraîné dans un interminable carnaval motorisé, Félix Tshisekedi  a été contraint de tenir un meeting devant la résidence de son regretté père, sur la rue Pétunias à Limete (Kinshasa).

Dans un lingala châtié, il a parlé de la situation politique de l’heure au pays face à un échantillon des combattants de l’UDPS qui ont réussi à passer les mailles de la police, indique le quotidien.

A l’occasion, ajoute le confrère, le président du Rassemblement de l’opposition a lancé ce qu’il a considéré comme un «dernier avertissement» au président de la République, Joseph Kabila, afin qu’il s’investisse dans l’exécution sans faille de l’accord de la Saint Sylvestre, en rappelant que le second et dernier mandat de l’actuel locataire du Palais de la nation avait expiré le 19 décembre 2016.

Selon lui, c’est le compromis politique du 31 décembre 2016 qui lui a accordé un sursis pour une sortie honorable, menaçant de « mobiliser le peuple pour se prendre en charge et imposer l’alternance au sommet de l’Etat ».

«Tshibala - Félix Tshisekedi : difficile cohabitation !», titre pour sa part La Prospérité.

Le journal s’interroge si Félix Tshisekedi, rentré au pays au moment où Bruno Tshibala, nommé Premier Ministre au terme d’une ordonnance présidentielle, publiée le 7 avril dernier, s’apprête à former son gouvernement, va-t-il y entrer ou proposer ses membres ?

La réponse est, évidemment, négative, d’autant plus qu’avant son départ, lorsqu’il prenait l’avion, le dimanche 9 avril, à la veille de la marche pacifique qui s’est muée en journée ville morte, la position de son ‘’Rassemblement’’  était déjà connue, explique la consœur.

Le Potentiel qui parle d’un «retour réussi de Félix Tshisekedi à Kinshasa», rapporte que l’homme s’est totalement aligné sur la position irrévocable du Rassemblement de l’opposition qui récuse de bout en bout la nomination de Bruno Tshibala, la jugeant contraire à l’accord du 31 décembre 2016.

Le quotidien indique que le président du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement qui a fait une démonstation de force lundi, a pris plus de galons qu’avant et, c’est un «leader» confirmé qui est sur les traces de son père le «sphinx de Limete». C’est un acteur sur qui il faudra désormais compter, souligne Le Potentiel.

Revenant sur la communication de Félix Tshisekedi à son arrivée hier à Kinshasa, Forum des As note que le président du Rassemblement encourage les bons offices de la MONUSCO pour l’application de l’arrangement particulier, texte contenant les modalités de la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre.

« Le choix de bons offices que nous encourageons n’est pas un signe de faiblesse, mais c’est un choix pour la paix, parce que nous voulons une alternance pacifique et démocratique dans ce pays », a insisté Félix Tshisekedi, note le confrère.

Un autre journal à lire sur le retour de Félix Tshisekedi, L’Avenir.

Selon le confrère, Fatshi, surnom qu’on donne à Felix Tshisekedi, avait quitté la capitale  à la veille d’une marche convoquée par la plate-forme qu’il dirige.

Son départ démenti puis confirmé avait suscité plusieurs commentaires dans l’opinion, souligne le tabloïd, ajoutant que l’appel à manifester lancé par son regroupement politique avait été frappé d’interdiction de la part de l’hôtel de ville.  

 

 

Mots-clés populaires