Des ex-combattants reboisent les avenues de Goma

Une centaine d’ex-combattants démobilisés doivent planter plus de dix mille arbres le long des artères asphaltées de la ville de Goma. L’opération a été lancée mardi 18 avril dans le cadre d’un projet de quatre mois exécuté par l’ONG locale MAIDENI, avec l’appui financier de la MONUSCO.

Les avenues concernées sont notamment : Rond-Point Birere à Bon Voyage, Station Mutinga à Bon voyage, Afya bora à la station Mutinga, Institut Mikeno au Lac vert  et Rond-Point BDGL à l’hôtel VIP.
Le chef de ce projet, Jean-Paul Kandeva, explique les avantages de ce projet pour la ville de Goma:

«Ce projet a un grand impact sur les activités socio-environnementales. D’autant plus qu’il encadre les jeunes à risque et des démobilisés qui courent encore le risque d’être recrutés dans les groupes armés».

Grâce à cette opération, ces jeunes vont obtenir de l’argent pour leur survie, a-t-il indiqué, précisant que l’ONG MAIDENI va les initier à d’autres activités génératrices de revenus.
Les ex-combattants ne pourront plus retourner dans les groupes armés, selon lui, «puisqu’ils auront déjà satisfait leurs besoins primaires».

Sur le plan environnemental, a ajouté Jean-Paul Kandeva, «avec ces arbres, nous allons reformer le couvert végétal de Goma qui était en détresse depuis quatorze ans, à cause de l’éruption volcanique, et, par conséquent, lutter aussi contre le changement climatique».

Ce projet est financé à hauteur de 90 000 dollars américains par la MONUSCO, à travers sa section DDRRR qui s’occupe de la démobilisation des anciens combattants.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Mots-clés populaires