Meurtre du Dr Byamungu à Uvira: un suspect aux arrêts

Un suspect a été arrêté jeudi 20 avril au Sud-Kivu, en lien avec le meurtre du docteur Gildo Magadju Byamungu, médecin responsable de l’hôpital de la 8è CEPAC Kasenga à Uvira. D’après Linda Maregane, porte-parole du chef de la police du Sud-Kivu, le «suspect répondant au nom de Butune Emmanuel est en garde à vue» depuis mercredi.

«Les quelques éléments d'enquête recueillis jusque-là sont [que] certains médecins collègues du défunt» ont été mis en cause pour avoir exprimé «par écrit et par média [interposé] du vivant de la victime» des sentiments de «haine tribalo-ethnique» à son encontre, a déclaré Mme Maregane à AFP.

Interrogée sur les raisons qui auraient poussé à retirer quelques jours plus tôt au médecin l'équipe de policiers qui étaient commis à sa garde, Mme Maregane n'a pas souhaité répondre.

Par ailleurs, dans une déclaration rendue publique jeudi, la France qualifie d'«assassinat » le meurtre du Dr Byamungu et salue «avec émotion la mémoire» d'un homme «engagé aux côtés du Dr Mukwege au sein de son hôpital à Bukavu». Paris appelle les autorités congolaises «à faire toute la lumière» sur ce drame.

Le Dr Byamungu est décédé vendredi 14 avril de ses blessures après avoir été atteint par balles à son domicile par des inconnus.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Sondage

Mots-clés populaires