Kisangani: farine de froment avariée sur le marché, selon l’ONG Justice et libération

A Kisangani (Tshopo), l’Association de défense des droits de l’homme, Justice et libération dénonce la mise sur le marché de plus de 3 000 sacs de farine de froment impropres à la consommation.

Le président de cette structure, Pierre Kibaka, l’a dénoncé, vendredi 21 avril, à Radio Okapi :

«Nous pensons qu’il est grand temps dans ce pays qu’on puisse respecter la population. Si jamais le seul organe que nous avons dans le pays, qui est chargé de contrôle, de la validité et de la conformité est l’OCC, il faudrait qu’on respecte ses instructions. Il ne faudrait pas qu’on continue à soumettre la population congolaise à consommer ce qui est avarié. Nous dénonçons cela».

Sur invitation des autorités provinciales, l’Office congolais de contrôle (OCC) a déclaré, à deux reprises, ces sacs de farine impropres à la consommation.

Selon des sources concordantes, le vice-gouverneur de la Tshopo, Léon-Déon Basango, aurait instruit le ministère provincial de l’Environnement et le parquet d’effectuer un tri dans le lot de ces sacs de farine avariée pour en extirper ceux qui ne seraient pas affectés afin de les écouler sur le marché.

L’allégation que le vice-gouverneur rejette et se défend en ces termes :

«On a aussi trouvé quelques sacs qui n’étaient pas avariés malgré le résultat donné par l’OCC. Sur place, ils ont fait ce travail. La SOCIMEX a dit qu’il y a quand même des sacs qui sont en bon état. C’était par échantillonnage qu’on avait analysé au laboratoire, donc on n’avait pas analysé tous les sacs».

De son côté, l’Association des consommateurs demande à l’exécutif provincial de la Tshopo de revoir cette décision en vue de protéger sa population et estime que la consommation de cette farine déclarée non conforme par l’OCC expose la population à des maladies.

Cette affaire remonte au début de ce mois d’avril quand Léon-Déon Basango avait procédé personnellement au scellage du dépôt de la Société congolaise d’import et export (SOCIMEX).

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Mots-clés populaires