Forum des As : «Après près d’un mois d’attente, le Gouvernement Tshibala est enfin là !»

Revue de presse du 10 mai 2017.La sortie du Gouvernement Tshibala fait la une de plusieurs journaux parus ce mercredi à Kinshasa.

Forum des As note qu’il aura fallu plus d’un mois de patience pour être fixé sur cette équipe gouvernementale, à travers l’ordonnance présidentielle du lundi 8 mai 2017, lue hier à la télévision nationale.

A première vue, indique le journal, l’ossature de l’exécutif national n’a pas beaucoup changé par rapport à l’équipe Samy Badibanga, à la seule différence qu’elle a élargi ses rangs à des ténors du Rassemblement de l’opposition, issus du courant tshisekediste, humaniste et progressiste.

Parmi les principales entrées, le quotidien cite Joseph Kapika, ancien secrétaire général de l’UDPS, Jean Tshibangu Kalala, Lisanga Bonganga, Emery Okundji, Ingele Ifoto, Lumeya Dhu-Maleghi… et Chantal Safu.

De son côté, La Prospérité indique que quoique pressentis, Joseph Olenghankoy, Raphaël Soriano Katebe Katoto, Roger Lumbala, Valentin Mubake, Gaston Dyndo et  Freddy Matungulu, n’auront pas été embarqués dans le gouvernement Tshibala qui comprend 59 membres.

A en croire, le tabloïd, quelques membres de l’opposition arrivés aux affaires dans les bagages de Samy Badibanga, sont, eux aussi, maintenus. Il s’agit de Steve Mbikayi, José Makila Sumanda et Marie-Ange Mushobekwa…

Le Potentiel relève de son côté que la MP aligne ses pions.

Le journal rapporte que plus de trois quarts des membres de cette équipe ont été imposés par la Majorité présidentielle et ses alliés.

Les dissidents du Rassemblement de l’opposition n’ont eu aucun ministère régalien, indique le quotidien, ajoutant que la MP garde toujours la Défense nationale, l’Intérieur et sécurité, les Finances et les Affaires étrangères.

Et pourtant, poursuit le quotidien, lors des discussions directes, à l’étape de l’arrangement particulier, il a été entendu que la MP et le Rassemblement de l’opposition se partagent ces ministères.

Au fond, la MP a repris ses durs à cuire auxquels il a adjoint des pions dopés pour administrer un coup de grâce à l’accord du 31 décembre 2016 et à l’opposition, souligne Le Potentiel.  

Revenant sur cette actualité, L’Avenir souligne que ce gouvernement tient compte de l’accord politique global et inclusif du Centre interdiocésain, et de l’arrangement particulier.

Sa mission est celle d’organiser les élections transparentes, crédibles et apaisées dans les délais convenus dans l’accord du 31 décembre 2016, restaurer la sécurité des personnes et de leurs biens, et améliorer des conditions de vie de la population, indique le confrère.

Par contre, Le Phare note que des questions se posent sur la durée du gouvernement Tshibala, au regard des circonstances ayant prévalu à sa nomination et de la vague de contestations qu’elle continue de susciter à l’étranger.

Le quotidien souligne que chacun se demande si le nouvel occupant de la Primature va tenir au-delà de trois mois, alors que son prédécesseur, Samy Badibanga, qui rêvait peut-être d’une petite longévité a été rattrapé par le cours des événements.

D’aucuns pensent que Bruno Tshibala est assis sur une chaise éjectable et qu’il ne va pas, contrairement à la mission qui lui a été assignée en priorité, organiser les élections, estime le journal.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Mots-clés populaires

RDC (110)
FARDC (65)
Kasaï (61)
Ceni (61)
Monusco (43)
Beni (42)
Elections (40)
Police (33)
Onu (30)
Kinshasa (28)
Division I (25)
Caf (24)
Ituri (22)
Lubero (21)