«Ça me rend malade», «On a été bien formé»: les mots des élèves avant l’examen d’Etat

Ce lundi 19 juin, un peu plus de 632 000 élèves de la dernière année du secondaire commencent les épreuves de l’examen d’Etat en RDC. Dans la plupart des filières, les élèves vont être soumis à des épreuves pendant quatre jours.

La veille du début de l'examen, nous avons demandé à certains élèves leur état d’esprit avant de se lancer dans ces épreuves dont la réussite conditionne l’entrée à l’université.

«Là, je suis dans la fièvre du lundi. Je suis hyper stressé. Ça me rend malade », a avoué Laurianne Mbuku, 17 ans, finaliste du secondaire du collège Jhon Mabuidi.

D’autres élèves n’ont pas caché leur confiance, affirmant être pressés de retrouver dans la salle d’examen.

« On est prêtes et confiantes. Quand on ne connaît pas sur quoi on va tomber. Il y a toujours un petit stress mais pas la peur. On a été bien formées. Ce qui est intéressant, c’est l’envie d’abandonner l’uniforme [de l’école secondaire] pour l’université », a affirmé une élève du Lycée Sacré-Cœur.

Cranes rasés

Les élèves finalistes du collège St Joseph de Kalamu ont tous rasé leurs crânes la veille du début de l’examen d’Etat.

« C’est une tradition ici », a fait savoir un finaliste de ce collège. A l’en croire, cette pratique facilite la réflexion durant un examen.

« Nous pensons que lorsque nous avons la tête libre, il y a facilité de réflexion. Ce n’est pas par sentiment. C’est scientifique », a-t-il soutenu, sans préciser les études scientifiques qui associent la chevelure et la réflexion.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (137)
Kasaï (78)
FARDC (60)
Ceni (48)
Monusco (42)
Beni (39)
Onu (29)
Cenco (28)
Linafoot (28)
UDPS (28)
Division I (27)
Elections (22)
Kinshasa (21)