Le Phare : «Le Rassemblement organise la résistance à partir du 22 juillet 2017»

Les quotidiens kinois parus ce mardi reviennent sur l’agitation créée au sein de la classe politique, à la suite de l’annonce faite par le président de la CENI relative à l’impossibilité d’organiser les élections avant fin 2017.

Le Phare note qu’en marge de cette déclaration de Corneille Nangaa, les ténors du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement (RASSOP) se sont réunis en urgence, hier à la résidence d’Etienne Tshisekedi, à Limete (Kinshasa).

Dans leur déclaration, poursuit le journal,  ils ont perçu la décision du président de la CENI comme une «déclaration de guerre» au peuple congolais.

Le Rassemblement de l’opposition estime que M. Nangaa risque d’endosser la lourde responsabilité de tout ce qui pourrait survenir de fâcheux au pays à cause du second rendez-vous manqué des élections.

D’où, il se propose de lancer des actions de résistance contre les nouvelles velléités de glissement du calendrier électoral, à l’issue de son second conclave, dont la clôture est prévue le 22 juillet, renseigne le Phare.

7sur7.cd qui nous propose l’intégralité du communiqué publié par le RASSOP, indique que cette plateforme demande aux Congolais de redoubler de «vigilance» et de se tenir prêt pour prendre part activement aux grandes actions annoncées.

Le Potentiel revient sur la réaction du G7,  l’un des regroupements politiques du Rassemblement, qui dans un document publié hier a dénié à la CENI le droit de reporter les élections.

En prenant les devants, le G7 trouve que le président de la cette institution a montré les limites dans ses capacités à conduire à bon port le processus électoral, rapporte le journal.

Le confrère indique que dans la mesure où la CENI n’inspire plus confiance, ce regroupement recommande urgemment « sa redynamisation», comme prévu dans l’accord politique global et inclusif du centre interdiocésain.

kinshasatimes.cd note que par sa déclaration outrageante faite à l’étranger, le G7 estime que M. Nangaa vient une fois de plus de confirmer qu’il est au service de Joseph Kabila et de sa mouvance dont il exécute servilement les instructions et les stratégies.

Balayant d’un revers de la main les raisons du report des élections avancées par Corneille Nangaa, Forum des As souligne que le G7 soutient qu’il y a lieu de réussir le pari des élections à l’horizon décembre 2017.

Par ailleurs, indique ACTUALITE.CD, le G7 continue à exiger de la CENI la publication du calendrier électoral tenant compte de la date butoir du 31 décembre 2017.

L’OBJECTIF note que les déclarations qui foisonnent sur les élections, presque toutes, exhortent le pouvoir à organiser des élections, selon les prescrits de l’accord de la Saint Sylvestre.

Allusion faite à la dernière déclaration conjointe de l’ONU, de l’OIF, de l’UE, de l’UA, de la CENCO et de l’opposition.

De son côté, L’Avenir estime que l’on ne peut jamais parler d’élections aussi longtemps que les populations du Kasaï et du Kasaï-Central, sans oublier celle des deux territoires de la Lomami, n’ont pas été enrôlées.

A ce jour, note le quotidien, personne n’est censée ignorer l’insécurité provoquée par la milice de l’ancien chef coutumier Kamuina Nsapu dans l’espace Kasaï.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (108)
FARDC (66)
Ceni (61)
Kasaï (59)
Elections (43)
Monusco (42)
Beni (41)
Police (32)
Onu (30)
Kinshasa (27)
CNSA (26)
Division I (24)
Caf (23)
Ituri (22)