Kisangani: des casques bleus sénegalais de la Monuc quittent la RDC.


Alan Doss, fin mandat, dit au-revoir aux casques bleus sénégalais

Près de 115 militaires sénegalais ont quitté Kisangani, mercredi 15 juin, par un vol Monuc de l’aéroport de Bangboka à destination de  Dakar via Accra au Ghana.

Le mouvement de ce contigent s’inscrit dans le cadre de l’application de la résolution 1925,  adoptée à New York le 27 mai par le conseil de sécurité des Nations unies.

Au total, 461 militaires sénegalais sont concernés dans un premier temps par ce retrait sur un effectif de 2000 casques bleus qui doivent se retirer du Congo.

A l’occasion de la céremonie officielle de ce retrait définitif, le représentant spécial du secrétaire général des l’Onu en RDC, Alan Doss, a salué le professionnalisme et l’engagement des militaires sénégalais dans le long processus de  recherche de la paix en République démocratique du Congo.

Alan Doss a indiqué qu’ “ à l’image de leurs prédecesseurs compagnons d’armes, ils ont porté haut le flambeau et représenté dignement le Sénegal, qui est un exemple au sein des Nations unies dans son engagement et sa participation au service de la paix et de la sécurité internationales ”.

D’autres unités militaires de la Monuc ont été remplacées dans les zones troubles où opéraient ce contingent sénegalais. C’est notamment à Dingila, dans le district du Bas Uélé, qui est en proie aux menaces des rebelles ougadais de la LRA

Le patron de la Monuc a revélé que la planification du retrait d’autres troupes se fera conjointement avec les autorités congolaises.

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: