Nord-Kivu: inauguration d'un nouveau commissariat de police à Sake


Activités à Sake centre

La population de Sake se dit satisfaite de l’inauguration, le mercredi 10 novembre,  d’un nouveau commissariat de la police dans cette localité. Toutefois, elle recommande aux autorités congolaises et à  leurs partenaires internationaux  de songer également aux conditions de vie de la soixantaine de policiers affectés à ce commissariat, s’ils veulent bien mettre la population civile à l’abri des tracasseries et autres formes d’exactions.

Christian Bika Bige, secrétaire de la société civile de Sake, explique :

« Le bâtiment est là, les policiers sont là, nous demandons que le gouvernement se souvienne de la solde des policiers et des militaires qui nous sécurisent. S’ils sont bien payés, ils ne vont pas nous insécuriser. Ils vont rendre la justice comme il faut. Ils vont être en parfaite collaboration avec la population. »

Ce responsable estime que la nomination d’une la femme nommée à la tête de ce commissariat va contribuer à l’élimination des atrocités, de l’impunité et des tortures dans cette cité.

Le Commissariat de sécurité publique de Sake est le premier à être inauguré sur les onze prévus dans les provinces de l’est de la RDC couvertes par le programme Starec.

D’autres commissariats seront inaugurés sur une période de trois mois, au Nord-Kivu, au Sud-Kivu  et en Ituri, en Province Orientale.

Caractéristiques du nouveau bâtiment

Le bâtiment pavillonnaire de 235 m2 compte dix-huit bureaux et trois cellules pour la détention provisoire, en plus des sanitaires.

Sa construction est le produit des efforts conjugués du gouvernement congolais, des Nations unies et des partenaires bilatéraux comme le gouvernement des Pays-Bas qui en a entièrement financé la construction, dans le cadre du programme Starec.

Sondage

La Ceni a fixé l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs des 21 nouvelles provinces au 26 mars prochain. Selon vous :