Médias: un directeur de CCTV Matadi aux arrêts

C’est la Nouvelle société civile congolaise (NSCC) qui le dénonce. Depuis jeudi dernier, le directeur des programmes de Canal Congo télévision Matadi est aux arrêts.  Selon Jonas Tshombela, coordonnateur de cette organisation de la société civile, qui l’a déclaré samedi à Radio Okapi, il serait reproché à Patrick Palata, d’avoir organisé un débat télévisé sur le bilan des quatre ans de gestion du pays par la majorité présidentielle.

La Nouvelle Société Civile Congolaise exige, a dit son coordonnateur, la libération sans condition du journaliste de CCTV Matadi , et condamne ces pratiques qui «ternissent l’image de notre pays.»

«Nous demandons aux autorités de la province du Bas-Congo de faciliter le dialogue. Si jamais il y a des bavures, des arrestations arbitraires ne sont pas intéressantes ni les détentions illégales. Nous traversons une période très cruciale de notre pays, nous n’avons pas besoin de ternir l’image de notre pays pour des simples bavures qui peuvent s’arranger au niveau de la justice», a déclaré Jonas Tshombela.

Mais, côté officiel, le directeur de cabinet du gouverneur du Bas-Congo a déclaré  que  le journaliste de CCTV a été arrêté par la police pour un tout autre motif qui n’est pas celui lié à l’exercice de sa profession.

Sondage

Mots-clés populaires