Aru: guerre des douanes à la frontière ougando-congolaise

Camions au poste frontalier Kasumbalesa, Katanga, RD CongoCamions au poste frontalier Kasumbalesa, Katanga, RD Congo

Camions au poste frontalier Kasumbalesa, Katanga, RD Congo

Treize véhicules contenant des  marchandises des commerçants congolais sont bloqués par le service de sécurité ougandais depuis cinq jours, a annoncé, ce mardi 8 novembre, la Fédération des entreprises du Congo (Fec) du territoire d’Aru dans la Province Orientale. Selon la même source, les Ougandais voudraient obtenir la libération d’une vingtaine de vélos transportant des marchandises de commerçants ougandais saisies par la brigade douanière au poste frontalier d’Aru en RDC. 

L’administrateur du territoire d’Aru a annoncé que des pourparlers étaient engagés, depuis lundi 7 novembre, avec les autorités ougandaises pour dénouer cette crise. 

Un climat de tension régnait le week-end dernier à la frontière ougando-congolaise. 

La crise a commencé vendredi 4  novembre, à la suite de la saisie de treize véhicules congolais à la douane de Odromachako et Liya en Ouganda. 

Le président de la Fec/Aru a indiqué que, le même vendredi, la brigade douanière et les éléments de la police des frontières de la RDC avaient saisis des marchandises de certains sujets ougandais au poste douanier Sans Plainte à Aru. 

Ces marchandises étaient  transportées sur des vélos par une vingtaine d’ougandais qui cherchaient à pénétrer frauduleusement sur ce territoire congolais, a-t-il indiqué. 

Pour protester contre cette saisie, a poursuivi la même source, certains Ougandais sont venus à la frontière avec la RDC saccager le bureau de douanes de Sans Plainte. 

Ils ont été dispersés par des tirs de sommation assénés par la police des frontières congolaise.

Mais, pour le commissaire de district d’Arua, les véhicules des hommes d’affaires congolais sont bloqués en Ouganda pour des raisons de sécurité.

«C’est pour éviter que les Ougandais, dont les marchandises sont bloquées en RDC, ne s’attaquent à leur tour aux véhicules des Congolais en provenance de l’Ouganda», a-t-il justifié.

Lire aussi sur sur radiookpi.net:

Beni: suivi des accords de Ngurdoto sur la sécurité à la frontière Ouganda-RDC

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout:

Sanctionner les magistrats qui ne rendent pas justice correctement
47% (589 votes)
Améliorer les conditions salariales des magistrats
30% (376 votes)
Sensibiliser les magistrats sur l’importance de résister aux pressions
23% (292 votes)
Total votes: 1255