Walikale : les affrontements entre FDLR et "Guides" font des milliers de déplacés

Population fuyant les FDLRPopulation fuyant les FDLR

Population fuyant les FDLR

Des milliers d’habitants continuent mercredi 21 décembre à fuir leurs villages dans le groupement Waloa Yungu, en territoire de Walikale, à plus de 100 Km à l’est de Goma. Ils fuient les affrontements qui opposent depuis plus de deux semaines les FDLR à un groupe d’autodéfense local appelé « Guides ». Ces habitants qui se sont réfugiés, les uns, à l’intérieur du territoire de Walikale et, les autres, dans le territoire voisin de Masisi ne reçoivent aucune assistance.

Dans les zones accessibles, l’Ong Solidarité a commencé à enregistrer les déplacés, dont le nombre exact n’est pas encore déterminé, indiquent des sources humanitaires à Walikale

De son côté, le chef de groupement des Waloa Yungu, le Mwami Lukonge, estime que 18 000 personnes ont déserté sa juridiction. Il indique que, jusque mardi 20 décembre, les affrontements se poursuivaient encore au chef lieu de son groupement. Dans la matinée, les FDLR ont incendié le village Buweke, et un combattant du groupe d’autodéfense a été tué.

Ces déplacés sont concentrés, pour la plupart, autour des bases des casques bleus de la Monusco à Kimua, en groupement Waloa Yungu, et à Ntoto, en groupement de Walao Uroba. D’autres se sont réfugiés à Mera, Iseya et Kilambo, en territoire de Walikale, ou encore à Kashebere, Nyamaboko I et II et Nyabiondo, en territoire voisin de Masisi.

Selon les sources administratives locales, les déplacés amassés autour des bases des casques bleus ne reçoivent aucune assistance. D’autres ont rejoint des familles d’accueil.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Sondage

Le ministre chargé de l’initiation à la nouvelle citoyenneté a réaffirmé mercredi 2 septembre la détermination du gouvernement à rétablir le rite solennel du salut au drapeau dans les écoles de la RDC. Selon vous, cette pratique: