Explosions de Brazzaville: Kinshasa apporte des kits médicaux aux sinistrés

Des bureaux situés au réez des chaussées de l’immeuble de la Regideso sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa/Gombe, dont les vitres sont cassées sous l’effet de fortes détonations de Brazzaville, dimanche 4/03/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

La vie n’a pas encore repris son cours normal dans les quartiers de Brazzaville (République du Congo) touchés par les déflagrations de dimanche 4 mars dans la matinée. Dans les communes de Talangayi et de Wenze, le sinistre est visible et les populations de ces communes retournent, sous la panique, voir ce qui reste encore de leurs habitations. Kinshasa a envoyé des kits médicaux à Brazzaville et une délégation ministérielle de la RDC y séjourne depuis ce lundi matin.

Certains habitants continuent à transporter ce qui reste encore de leurs biens dans les véhicules et charettes et se dirigent vers le Sud de Brazzaville, a constaté un correspondant de Radio Okapi.

Selon lui, le grand marché de Wenze, défiguré par les explosions, est fermé et les commerces ne fonctionnent pas.

En revanche, au centre-ville et dans les quartiers du Sud de Brazzaville comme Bacongo et Makelekele la vie a totalement repris son cours normal, indique la même source.

Les ambulances et les camions de secours continuent à transporter les corps vers la morgue municipale de Brazzaville déjà surchargée.

Et le gouvernement de la République du Congo a organisé les premiers sites des sinistres dans les communes de Wenze et Mongali.

Kinshasa à la rescousse

La République démocratique du Congo n’est pas restée indifférente face la tragédie brazzavilloise.

Elle a dépêché, ce lundi 5 mars à Brazzaville, une délégation conduite par son ministre des Affaires étrangères, Alexis Thambwe Mwamba, pour étudier les possibilités d’appuyer la république du Congo dans la prise en charges médicale des blessés.

«Le ministre de la Santé publique va voir comment organiser un appui de notre part. Appui qui a déjà été donné depuis hier. Nous avons donné quelques kits médicaux et on va envoyer d’autres aujourd’hui et étudier la possibilité de transférer d’autres blessés graves à Kinshasa. Le ministre de la Santé a pris des dispositions nécessaires auprès de nos formations médicales à Kinshasa pour réserver des places nécessaires de manière de pouvoir ramener en RDC des blessés que nous pouvons soigner ici avant qu’ils ne rentrent chez eux», a affirmé Alexis Thambwe Mwamba.

Le ministre de la Santé publique, le responsable de la Direction générale de migration et une équipe des médecins de la RDC font également partie de la délégation de Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: