Bunia : une marche de l’UPC de Thomas Lubanga « reportée » par les autorités

Une marche pacifique initiée par l’Union des Patriotes Congolais (UPC), parti politique de Thomas Lubanga, a été empêchée ce samedi 17 mars à Bunia. Selon ses organisateurs, cette marche avait pour objectif de contester le verdict de la Cour Pénale internationale qui a condamné leur leader pour crimes de guerre.

Des éléments de la Police nationale congolaise et ceux de la police du contingent bangladeshie de la Monusco, équipé de matériel anti-émeute, étaient visibles samedi dans les principales artères de la cité. Ils avaient pour mission de faire respecter la mesure d’interdiction de cette marche.

Selon Sege Losa, chef de cité a. i. de Bunia, cette marche n’a pas été interdite mais est plutôt reportée à une date ultérieure.

« L’UPC a respecté la procédure [en demandant] 48 heures avant, mais il revient à l’autorité d’étudier les circonstances pour s’assurer qu’il n’y aura pas de débordement. D’ailleurs, le motif même de cette marche n’a pas été connue », a expliqué Serge Losa.

Plusieurs militants de l’UPC en provenance de l’intérieur du district était venus à Bunia samedi matin pour participer à cette marche.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Sondage

Plusieurs regroupements de l’opposition ont appelé jeudi leurs militants à marcher pacifiquement à Kinshasa pour obtenir notamment l’organisation de l’élection présidentielle dans les délais constitutionnels alors que des manifestations similaires ont été officiellement interdites dans plusieurs villes de la RDC. Selon vous :