Assemblée nationale : début de la campagne pour l’élection du bureau définitif

Palais du peuple, le parlement à Kinshasa, 2007.

La campagne pour l’élection des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale a débuté ce mardi 10 avril au Palais du peuple. Les candidats rivalisent d’imagination dans l’affichage des banderoles et calicots à leurs effigies. Pendant deux  jours les candidats vont tenter de convaincre leurs pairs de leur apporter leurs voix.

La Majorité présidentielle a lancé sa campagne officiellement dans la mi-journée. Dans une ambiance des chants et des danses, elle a présenté ses candidats au public et aux députés de la plate-forme présents au Palais du peuple. Le député national Aubin Minaku, candidat président de la chambre basse du parlement, en a profité pour dévoiler sa vision pour la bonne marche du bureau définitif et de l’Assemblée nationale toute entière.

Selon le député national François Nzekuye, conseiller principal d’Aubin Minaku, la nouvelle configuration du bureau de l’assemblée nationale mettra un accent particulier sur la véritable démocratie au sein de l’hémicycle ainsi que sur le contrôle parlementaire.

« Nous allons réunir très régulièrement la plénière des députés de la majorité  pour que nous puissions parler à l’interne des problèmes qui nous concerne parce que c’est nous qui gouvernons. Et dans ce cadre là, nous évoquerons régulièrement le cas des membres de l’exécutif ou des gestionnaires des entreprises publics qui seraient compromis dans certains nombres d’affaires. Nous prendrons des mesures sévères pour les faire partir du gouvernement ou des entreprises publiques » a-t-il déclaré

Les candidats de l’opposition n’ont pas dérogé à la règle. Eux aussi se sont lancés dans la campagne.

Malgré la forte implication des candidats, a constaté un reporter de Radio Okapi, les électeurs n’étaient pas nombreux au Palais du peuple.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Sondage

Le ministre chargé de l’initiation à la nouvelle citoyenneté a réaffirmé mercredi 2 septembre la détermination du gouvernement à rétablir le rite solennel du salut au drapeau dans les écoles de la RDC. Selon vous, cette pratique: