Nord-Kivu: 200 gorilles de montagne exposés aux tirs croisés des FARDC et du M23

Gorille de montagnes dans la Virunga, Nord Kivu, 2004.

Les violents affrontements entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et le groupe rebelle du M23 dans le secteur de Jomba, en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), menacent les gorilles de montagne du Parc national des Virunga. Selon Emmanuel De Merode, le directeur du parc, trois postes de patrouille sur les cinq du secteur Mikeno, ont été évacués, laissant deux-cents gorilles sans suivi permanent et exposés aux tirs croisés des belligérants.

Le directeur chef de site du parc l’a confié à Radio Okapi jeudi 24 mai dernier. Selon lui, cette situation a suspendu le tourisme qui avait déjà commencé à se développer dans le parc.

« Ce site, qui est le secteur Gorille, est la raison principale pour laquelle les touristes viennent en RDC, et jusqu’aux récents combats il y en avait de plus en plus qui arrivaient», a-t-il déclaré.

Pour Emmanuel De Merode, le tourisme est « l’industrie qui a connu la plus grande croissance parmi tous les secteurs économiques au Nord-Kivu ».

Les FARDC et les forces du M23, un mouvement rebelle proche de l’ancien CNDP de Laurent Nkunda et du général déserteur Bosco Ntaganda, s’affrontent depuis le 15 mai dernier dans la partie Est du territoire de Rutshuru.

Cette rébellion baptisée M23 pour « mouvement du 23 mars » réclame le respect des accords de paix signés le 23 mars 2009 entre le gouvernement congolais et l’ex-rébellion du CNDP.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (534)
dialogue (140)
Ceni (125)
FARDC (117)
Gouvernement (113)
Monusco (98)
Kinshasa (92)
Beni (67)
Papa Wemba (67)
lubumbashi (65)
Opposition (64)
Léopards (64)
Elections (59)
Edem Kodjo (57)
RDC. (55)
Linafoot (53)
élection (50)
Ituri (49)