Les Etats-Unis vont continuer de former les FARDC sur les droits de l’homme

James-F. Entwistle, Ambassadeur des USA en RDCongo. Photo french.kinshasa.usembassy.govJames-F. Entwistle, Ambassadeur des USA en RDCongo. Photo french.kinshasa.usembassy.gov

James-F. Entwistle, Ambassadeur des USA en RDCongo. Photo french.kinshasa.usembassy.gov

Le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique promet de continuer de former des officiers des Forces armées de la RDC (FARDC) sur les droits de l’homme et le leadership professionnel. L’ambassadeur américain, James Entwistle, l’a affirmé à Radio Okapi mardi 12 juin à Bukavu (Sud-Kivu) après l’audience que lui a accordée le gouverneur du Sud-Kivu, Marcellin Chishambo.

«Nous avons un grand partenariat militaire avec votre pays. Nous avons formé beaucoup de soldats et officiers congolais. Nous avons beaucoup de programmes pour former les officiers dans le domaine des droits de l’homme et leadership professionnel. Nous avons formé un bataillon à Kisangani qui est maintenant déployé à Dungu vers la LRA, ils se comportent bien et j’en suis très fier d’eux», a déclaré le diplomate américain en visite officielle dans les deux Kivu.

Avec le gouverneur Chishambo et son staff, James Entwistle a également échangé sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC caractérisée actuellement par les affrontements entre l’armée régulière et les groupes armés.

«A mon avis, s’il y a un pays des Grands lacs qui fait l’ingérence dans un autre de la sous région, c’est regrettable», a dit James Entwistle faisant allusion aux accusations de la RDC sur le soutien de Kigali aux mutins du M23. Mais l’ambassadeur Entwistle a précisé que son pays entretient des bonnes relations diplomatiques avec tous les Etats des Grands lacs.

Lors de la visite de travail qu’il a effectuée lundi à Goma, au Nord-Kivu, l’ambassadeur Entwistle avait soutenu les efforts du gouvernement congolais pour lutter contre les mutins du M23. «Nous soutenons les efforts contre le M23. N’importe quel gouvernement au monde a le devoir d’anéantir les mutins. Vous avez absolument raison d’anéantir ces mutins», avait-il déclaré à Goma.

Le Mouvement du 23 mars (M23) est une mutinerie dont les dirigeants, tous officiers des Forces armées de la RDC, sont issus de l’ex-rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP).

Ces officiers avec en tête le colonel Sultani Makenga disent revendiquer l’application de l’accord de paix du 23 mars signé entre le CNDP et le gouvernement congolais.

Accord qui prévoyait entre autres l’intégration de ces rebelles dans l’armée congolaise et l’attribution des postes politiques aux cadres du CNDP. Cette mutinerie a vu le jour après les pressions de la communauté internationale qui demande aux autorités congolaises d’arrêter et de transférer à la Cour pénale internationale le général rebelle Bosco Ntaganda, lui aussi issu du CNDP. La CPI le poursuit pour des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout:

Sanctionner les magistrats qui ne rendent pas justice correctement
47% (589 votes)
Améliorer les conditions salariales des magistrats
30% (376 votes)
Sensibiliser les magistrats sur l’importance de résister aux pressions
23% (292 votes)
Total votes: 1255