Kinshasa: des femmes dansent nues aux funérailles d’un délinquant

Le cimetière de la Gombe à Kinshasa (archives)

Les funérailles d’un membre des groupes  de jeunes délinquants appelés «Kuluna» à Kinshasa laissent souvent place à un spectacle. Dimanche 17 juin dans la commune de Bandalungwa, un groupe de femmes se sont promenées nues dans les rues lors des cérémonies funéraires d’un Kuluna. La police a dû intervenir pour mettre fin à ce spectacle.

Il était environ 15 heures, lorsque le cortège funéraire d’un membre de l’«écurie Zulu», un groupe de gangster de Bandalungwa, se rendait au cimetière. En ce moment même, sept femmes se sont mises à se déshabiller sur la route.

Elles marchaient en exhibant des pas de danse, certaines, complètement dénudées, d’autres, en petites culottes. Elles sont allées du quartier Bisengo jusqu’au pont Makelele, soit sur une distance de près d’un Kilomètre avant que la police n’intervienne.

Celle-ci a tiré des coups de feu en l’air pour ramener l’ordre.  Finalement, ces femmes se sont rhabillées et ont poursuivi leur chemin vers le cimetière.

Cette scène a scandalisé plus d’un habitant de Bandalungwa. Les autorités communales ont avoué ne pas disposer d’assez de policiers pour couvrir toute la commune et éviter ce genre de troubles d’ordre public, de plus en plus fréquents notamment lors des obsèques des prostituées.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout:

Sanctionner les magistrats qui ne rendent pas justice correctement
47% (589 votes)
Améliorer les conditions salariales des magistrats
30% (376 votes)
Sensibiliser les magistrats sur l’importance de résister aux pressions
23% (292 votes)
Total votes: 1255