Sommet de la Francophonie en RDC: tout est « en bonne voie » pour la participation de François hollande

Le président français François Hollande et le secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Abdou Diouf sur le perron de l’Elysée, lundi 9 juillet, après un entretien où ils ont évoqué la question du XIVè sommet de la francophonie prévu à Kinshasa en octobre 2012. Ph. Elysée.fr

La ministre française déléguée à la Francophonie, Yamina Benguigui, a affirmé à la presse lundi 9 juillet à Paris que tout est « en bonne voie » pour que le chef de l’Etat français, François hollande, participe au XIVe sommet de la francophonie prévu à Kinshasa en octobre prochain.

La représentante personnelle du président français auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) l’a affirmé après l’entretien accordé par François Hollande au secrétaire général de l’OIF, le Sénégalais Abdou Diouf.

Selon un communiqué de l’Elysée, François Hollande et Abdou Diouf estiment que  « les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) doivent démontrer leur réelle volonté de promouvoir la démocratie et l’Etat de droit ».

Ce communiqué ne précise néanmoins pas les actions que les deux personnalités souhaitent que le gouvernement congolais entreprenne pour démontrer leur bonne volonté.

La réunion entre François Hollande et Abdou Diouf intervient au moment où la RDC intensifie ses préparatifs pour accueillir ses hôtes au XIVe sommet de la francophonie.

Entre-temps, une partie de l’opposition congolaise continue de lancer ses appels à la délocalisation de ce sommet, estimant que la RDC n’est pas un Etat de droit.

Yamina Benguigui, la ministre française déléguée à la Francophonie doit se rendre à Kinshasa du 25 au 28 Juillet, notamment pour rencontrer son homologue congolais Raymond Tshibanda.

Au cours d’une visite du ministre Tshibanda à Paris le 26 juin dernier, Yamina Benguigui avait réaffirmé le souhait de la France de poursuivre le dialogue avec les autorités congolaises tout au long de la préparation du sommet.

Elle avait aussi rappelé son attachement à ce que des progrès concrets se réalisent en matière de libertés fondamentales et de droits de l’homme, de liberté de la presse ou de plus grande transparence électorale.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Le gouvernement a interdit la diffusion en RDC du film «L’homme qui répare les femmes» sur l’œuvre du Dr Mukwege, estimant qu’il « porte atteinte à l’honneur de l’armée». Selon vous: