Rébellion du M23: l’Allemagne et les Pays-Bas suspendent leur aide au Rwanda

Au milieu, le président rwandais Paul Kagame lors d’une visite à Goma en RDC.

L’Allemagne et les Pays-Bas ont suspendu leur aide au Rwanda, suite au rapport des Nations unies mettant en cause Kigali pour son soutien aux rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) qui sévissent dans l’Est de République démocratique du Congo (RDC). Cette décision des deux pays européens est tombée moins d’une semaine après la suspension de l’aide militaire américaine au pays des mille collines pour la même raison.

Le ministère allemand au Développement, cité par l’agence Reuters, a indiqué, ce samedi 28 juillet, que Berlin suspendait 21 000 000 euros (26 millions de dollars) de ses contributions au budget du Rwanda, planifiées à partir de cette année jusqu’en 2015.

Les Pays-Bas sont le premier pays  européen à avoir annoncé, jeudi 26 juillet, la suspension de leur aide au développement accordée au Rwanda pour son rôle dans la rébellion qui sévit dans l’Est de la RDC, depuis mai dernier. Cette aide est évaluée à 5 millions d’euros soit 6,160 millions USD).

Cette suspension, qui ne concerne pas les programmes d’aide liés aux ONG, est temporaire, le temps pour les Pays-Bas de déterminer une position plus définitive sur sa coopération au développement avec Kigali, selon une dépêche de l’AFP citant une porte-parole du ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas.

Cette position devrait être déterminée par une «évaluation de la réaction formelle du Rwanda aux conclusions du groupe d’experts de l’Onu ainsi que par les développements sur le terrain, dont un arrêt immédiat de l’aide aux rebelles de la RDC depuis le Rwanda», selon la même source.

Les USA avaient déjà donné le ton, dimanche, en annonçant la suspension de l’aide militaire à Kigali, évaluée à 200 000 USD. Ces fonds étaient destinés à financer une académie militaire rwandaise pour des officiers non gradés, avait précisé la porte-parole du Département d’Etat. Ils seraient désormais être réaffectés sur un autre pays, avait-elle poursuivi,  sans le nommé.

Ces suspensions d’aide portent un coup dur au pays des mille collines, dont le budget national est constitué à plus de 45% par l’aide provenant des donateurs étrangers.

Mais, Kigali continue à démentir formellement son implication dans la rébellion du M23. La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, a déclaré à travers un communiqué diffusé sur RFI ce même samedi matin, que Kigali a démontré aux experts des Nations unies que leurs allégations étaient sans fondement.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: