Rébellion du M23: un parti politique appelle les Congolais à l’unité

Les Chrétiens de la paroisse « Bienheureuse Anuarite» en pleine marche pacifique contre la balkanisation se dirigent vers la Cathédrale Notre Dame du Très Saint Rosaire pour assister à une messe en faveur de la paix dans l’est de la RDC. Radio Okapi/Ph. Aliana Alipanagama

Le secrétaire général de l’Eveil de la conscience (ECT), Boniface Balamage, invite les Congolais particulièrement ceux de l’Est du pays à s’unir pour faire échouer le plan de balkanisation du pays qui, selon lui, a été mis en œuvre par ceux qui entretiennent la guerre dans cette partie du pays. Cet élu de la circonscription d’Idjwi (Sud-Kivu) a lancé cet appel, mercredi 8 août à Kinshasa, à l’occasion de la commémoration du premier anniversaire de son parti politique.

«Notre peuple vient de subir pour la énième fois une agression injuste qui plonge et qui endeuille notre pays. Face à ces crimes, je demande au peuple congolais de rester uni et de se réarmer moralement pour bouter l’ennemi dehors», a déclaré Boniface Balamage qui demande aux Congolais de ne pas collaborer avec la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23) qui sévit dans la province du Nord-Kivu depuis le mois de mai dernier.

Pour le gouvernement congolais, les Nations unies et plusieurs organisations, cette rébellion est soutenue par le Rwanda. Mais ce pays nie tout lien avec ce mouvement rebelle, indiquant qu’il s’agit d’un problème entre Congolais.

Le 1er août, l’Eglise catholique avait organisé, dans ses quarante-sept diocèses à travers la RDC, une marche pour la paix et contre la guerre dans l’Est et la balkanisation du pays.

Saluant cette initiative, le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej Mangez avait déclaré que la démarche de l’Eglise rejoignait la mobilisation contre la guerre prônée par le gouvernement congolais.

De leur côté, les femmes congolaises, réunies au sein de la Dynamique des femmes acquises au changement,  avaient organisé, samedi 21 juillet au stade Vélodrome de Kintambo, à Kinshasa, une journée de prière en faveur des victimes de la guerre qui sévit actuellement dans l’Est de la RDC.

Ces femmes de l’opposition avaient affirmé leur engagement pour la paix en RDC. « En tant que femmes, nous voulons la paix. Si les hommes n’arrivent pas à donner la paix, c’est Dieu seul qui peut la donner », déclarait une participante.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: