Ituri : un officier des FARDC rejoint la milice de Cobra Matata

Les FARDC en patrouille dans l’Est de la RDC. Photo MONUC/Marie Frechon

Le commandant du bataillon des Forces armées de la RDC (FARDC) basé à Marabo en Ituri (Province Orientale), major Taikondo Nonzi, a fait défection dans la nuit de mardi à mercredi 8 août. Il a rejoint la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) de Cobra Matata. Selon le porte-parole de cette milice, l’officier a déserté avec son adjoint et plusieurs soldats de son ancien bataillon. Il aurait emporté des armes et des munitions.

Le commandant des FARDC en Ituri, colonel Fall Sikabue, confirme l’information, affirmant que l’officier déserteur avait refusé de se rendre à Goma, son nouveau poste d’affectation. Il annonce que des militaires sont à la poursuite du déserteur.

Il y a deux mois, près de cent militaires avaient rejoint la milice de Cobra Matata à Bogoro. Ces soldats avaient évoqué le manque de salaire et un mauvais traitement pour expliquer leur désertion.

En juin dernier, Brice Bebi Kasimwé, un dirigeant de FRPI et proche collaborateur du chef  de cette milice, s’était rendu aux FARDC en Ituri. Lors de sa reddition, il avait déclaré que le traitement qui lui sera réservé par l’armée congolaise pourrait aussi inciter d’autres responsables de cette milice à déposer les armes.

Sans les citer, il avait accusé certains politiciens de décourager certains dirigeants de la milice qui veulent aussi déposer les armes et rentrer dans les rangs des FARDC.

Brice Bebi Kasimwé comme beaucoup de responsables de la FRPI, est un déserteur de l’armée congolaise. Avant de quitter les FARDC, il était major dans la 12e brigade intégrée au Sud-Kivu.

Se réjouissant de cette reddition, le colonel Fal Sikabwé avait demandé à tous les miliciens de déposer les armes et de se rendre, leur promettant « un bon traitement ».

La FRPI de Cobra Matata fait partie d’une coalition de groupes armés dénommée: Coalition de groupes armés de l’Ituri (Cogai). Elle est constituée essentiellement des déserteurs de l’armée congolaise.

Dans un communiqué de presse rendu public, jeudi 24 mai, cette nouvelle coalition avait demandé notamment au gouvernement congolais une amnistie en faveur de tous les miliciens opérant en Ituri et la reconnaissance de ce district comme province de la RDC.

Ces miliciens réclament également la création d’une région militaire en Ituri dirigée par un originaire de ce district et le départ immédiat du colonel Fal Sikabwé, actuel  chef de cette zone opérationnelle.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (515)
dialogue (195)
FARDC (124)
Ceni (112)
Monusco (104)
Beni (97)
Kinshasa (95)
Edem Kodjo (73)
Opposition (69)
Papa Wemba (67)
lubumbashi (66)
adf (57)
police (57)
UDPS (56)
Linafoot (53)
RDC. (53)
élection (52)