Ituri : des miliciens Maï Maï relâchent 8 otages retenus depuis 8 jours

Un milicien Maï Maï exhibe les armes qu’il a dérobées à Kiwandja. ( Photo : AFP )

Un groupe de miliciens pygmées Simba Maï-Maï, dirigé par un certain Manu, a relâché huit des dix-sept voyageurs pris en otage il y a huit jours après l’attaque de leur bus à Badengaido, dans le district de l’Ituri. Selon le témoignage d’un otage libéré, neuf personnes sont toujours retenues prisonnières. Parmi elles, six femmes réduites en esclaves sexuelles, dont l’une est enceinte et deux qui allaitent des bébés de 6 mois.

Le groupé milicien pygmée opère dans le territoire de Mambasa, au sud de Bunia, en Province Orientale.

Après avoir attaqué un bus dimanche 12 août dernier à Badengaido, ces miliciens ont obligé les passagers à leur servir de transporteurs.

Un otage libéré témoigne :

« Nous étions dix-sept personnes pris en otage dans le bus à destination de Kisangani à Badengaido. Ces miliciens nous ont récupérés pour transporter leur butin dans la brousse. Nous avons fait huit jours avec eux. Dieu merci, cinq sœurs de la religion catholique, nous deux, imams musulmans, et un petit garçon de seize ans, nous venons d’être libérés ».

Selon la même source, les autres otages ainsi que les femmes réduites en esclaves sexuelles par ces pygmées sont retenues dans la brousse de Mutshatsha, à 30 Km de Badengaido.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Nord-Kivu : le chef rebelle Morgan aurait été capturé par des Maï-Maï Simba

Nord-Kivu : détenu par un groupe Maï-Maï depuis 6 jours, le chef milicien Morgan s’est échappé

Nord-Kivu: les Maï-Maï Simba exigent 10 000 USD pour livrer le milicien Morgan aux FARDC

Les FARDC affrontent les miliciens Nyatura et Raïa Mutomboki dans le Masisi, 5 morts

Sondage

Les élèves de certaines localités de Beni ne pourront pas reprendre le chemin de l’école à cause de l’insécurité, ont récemment constaté des députés de ce territoire du Nord-Kivu. Selon vous, il faudrait: