RDC : l’armée a recruté les 100 premiers volontaires

En avant-plan: Le général Didier Etumba, chef d’Etat-major général des FARDC entouré du chef d’Etat-major des forces terrestres (à sa droite) et des officiers supérieurs de l’armée congolaise. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Cent jeunes volontaires se sont présentés mardi 28 août au mess des officiers de la 8ème région militaire, à Goma (Nord-Kivu) pour s’enrôler au sein de l’armée congolaise. Cette action s’inscrit dans le cadre de l’opération de recrutement des jeunes pour rajeunir les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Elle concerne des jeunes gens âgés de 18 à 25 ans.

L’opération commence par l’enregistrement des candidats auprès des recruteurs de l’armée. Le chargé de recrutement, colonel Mwicho Wabateyi, explique que chaque candidat présente sa carte d’identité pour être enregistré.

Il est par la suite envoyé à l’hôpital pour des examens médicaux. Si le médecin déclare le candidat apte au service militaire, il sera retenu pour des exercices physiques prévus avant le service militaire proprement dit, ajoute le Colonel Mwicho Wabateyi.

Il affirme que les recrues du Nord-Kivu suivront une formation fondamentale à la base de Kitona dans le Bas-Congo et à Kamina au Katanga.

Le colonel Mwicho Wabateyi indique que quelques sites de recrutement sont installés dans la province du Nord-Kivu pour recevoir des jeunes désireux de servir la nation au sein de l’armée, notamment les communes de Karisimbi et Goma, à Kibati, dans le territoire de Nyiragongo, à saké à 27 kilomètres de Goma dans le territoire de Masisi et à Tongo dans le territoire de Rutshuru.

L’état-major général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a lancé depuis le début du mois d’août l’opération de recrutement des jeunes congolais sur toute l’étendue du pays.

En visite en Province Orientale, le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku a déclaré la semaine dernière que les députés se pencheront sur la question de la situation sociale des militaires et voteront un budget conséquent pour l’armée.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Le gouvernement a interdit la diffusion en RDC du film «L’homme qui répare les femmes» sur l’œuvre du Dr Mukwege, estimant qu’il « porte atteinte à l’honneur de l’armée». Selon vous: