Kasaï-Occidental : un directeur d'école primaire poursuivi pour viol à Ilebo

Enseignants et élèves d’une école à Kinshasa, 19/11/2011.

Des témoins affirment avoir surpris en flagrant délit de viol le directeur de l’école primaire (EP) Dikongayi 3 d’Ilebo, dimanche 7 octobre, au Kasaï Occidental. La police a arrêté le présumé coupable qui est actuellement détenu dan la prison centrale d’Ilebo. La population du quartier Baudouin qui abrite l’école, a saccagé les bureaux du directeur le dimanche soir lorsqu’elle a appris cette nouvelle.

Selon l’administrateur du territoire, la victime, âgée de 13 ans, a terminé ses études primaires l’année dernière à l’EP Dikongayi 3. Le bourreau aurait demandé au père de la fille d’envoyer son enfant chercher son certificat de fin d’études primaires. Le directeur aurait ensuite enfermé la fille dans son bureau avant d’abusait d’elle. Ce sont les cris de la victime qui auraient alerté les voisins :

« Le chef d’établissement a été arrêté en flagrant délit, en pleine activité sexuelle avec une fille mineure dont nous préférons taire le nom. L’activité a eu lieu dans son bureau où la police a fait irruption. Ils l’ont surpris, le sous-vêtement [caleçon] de la fille enlevé. La fille presque nue » a expliqué Me Hubert Ngulandjoko, le coordinateur provincial de l’Observatoire congolais des droits humains (OCDH).

Lorsque la nouvelle s’est répandue, la population du quartier Baudouin a mis à sac le bureau du directeur qui est actuellement à la prison centrale d’Ilebo. Me Hubert Ngulandjoko  demande que justice soit faite et que  « ça ne soit pas un semblant de procès ».

Le présumé auteur du crime encourt une peine de 20 ans de prison, selon la législation congolaise en vigueur en matière de violences sexuelles.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Sondage

Les élèves de certaines localités de Beni ne pourront pas reprendre le chemin de l’école à cause de l’insécurité, ont récemment constaté des députés de ce territoire du Nord-Kivu. Selon vous, il faudrait: