Lubumbashi: le CSAC suspend la chaine de télévision Jua

Point de presse du Csac, relatif a la campagne électorale à travers les medias le 28/09/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La télévision Jua (RTL J), une chaine privée émettant à Lubumbashi, a été suspendue, jeudi 11 octobre, jusqu’à nouvel ordre pour avoir diffusé deux émissions frappées d’interdiction par l’organe de régulation des médias congolais, le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication. Le CSAC accuse la RTL J d’avoir violé la mise en demeure, décidée mercredi par le conseil national de l’audiovisuel, en diffusant dans la soirée du 10 octobre les émissions «Yoka Lokole» et «Furaha ya Katanga» frappées par cette mesure.

Le CSAC reproche aux animateurs de ces émissions l’«incitation à la haine tribale, l’utilisation abusive des medias, stigmatisation d’autrui, et l’incitation à la violence ».

Non seulement la RTLJ n’a pas respecté la mesure prise par le CSAC, selon Alain Nkoy, mais ce média n’a pas non plus transmis le cahier de charges de programmes concernés. Cette mesure  a été prise parce que le média de Lubumbashi Jua «a commis un acte de rébellion» à l’endroit de l’institution publique en charge de régulation des médias, a-t-il précisé.

Pour les mêmes griefs, le vice-président du CSAC avait annoncé, lundi, la mise en demeure d’une dizaine d’autres émissions et magazines. Il s’agit notamment de «Amka Raiya», «Panorama», «Odi camera» diffusées sur la RTNC ainsi que de «Radi inariya» et «Mbonda Ebeti» diffusés sur Nyota TV et Wantashi TV.

Pendant sept jours, ces émissions ne devraient pas être diffusées. Leurs cahiers de charges formulés selon les prescriptions du CSAC doivent être adressés à cet organe pour examen.

Mercredi 3 octobre, lONG Journaliste en danger (JED) avait exprimé «ses très vives inquiétudes à la suite de l’escalade d’insultes et attaques personnelles et de la montée du discours d’incitation à la haine tribale observée depuis plusieurs semaines dans certains médias du Katanga, suite à la publication d’une série de lettres ouvertes mettant en cause le gouverneur de province Moïse Katumbi Chapwe ». Le communiqué de JED appelait tous les professionnels des médias du Katanga à faire preuve de la plus grande réserve.

C’est pour la deuxième fois, depuis le début l’année, que RTL J appartenant à l’ex-ministre Jean-Claude Muyambo soit suspendue.  Ses émissions avaient été suspendues, vendredi 13 janvier, pour une durée de sept jours par le CSAC pour diffusion des «propos méprisants et autres insinuations injurieuses» à l’endroit de certaines personnalités du pays.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: