Katanga : le MLC proteste contre la coupure du signal de RTJL

Point de presse du Csac, relatif a la campagne électorale à travers les medias le 28/09/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Un cadre du Mouvement pour la libération du Congo (MLC), Janvier Tshovo, protestait vendredi 12 octobre contre la coupure du signal de la Radio télévision Jua Lubumbashi (RTJL). Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (Csac) a ordonné la coupure du signal de ce média, jeudi, l’accusant d’avoir diffusé deux émissions, qui incitent à la violence et à la haine tribale, pourtant interdites.  Pour le cadre du MLC, cette décision est partisane.

Selon Janvier Tshovo, la RTJL est la seule chaîne de Lubumbashi qui donne la parole aux membres de l’opposition.

« C’est une chaîne très ouverte qui laisse la parole à l’opposition et nous permet d’atteindre la population. Nous sommes entrain de craindre que cette mesure ne vise à ôter à l’opposition un droit de parole dans le Katanga », a-t-il affirmé.

La cadre du MLC dit ne pas s’expliquer pourquoi le Csac a décidé de couper le signal de ce média alors que, dans le cas d’autres médias, selon lui, le Csac suspend uniquement l’émission en question.

« Nous demandons au Csac de retourner vers de meilleurs sentiments, de ne pas utiliser son pouvoir pour nous écarter de la scène politique, pour nous empêcher à atteindre notre population », a-t-il dit.

De son côté, le vice-président du Csac affirme avoir pris cette mesure dans le strict respect de la loi.

La télévision Jua (RTL J), une chaine privée émettant à Lubumbashi, a été suspendue, jeudi 11 octobre, jusqu’à nouvel ordre pour avoir diffusé deux émissions frappées d’interdiction par l’organe de régulation des médias congolais.

Le CSAC l’accuse d’avoir violé la mise en demeure, décidée mercredi par le conseil national de l’audiovisuel, en diffusant dans la soirée du 10 octobre les émissions «Yoka Lokole» et «Furaha ya Katanga» frappées par cette mesure.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Lubumbashi: le CSAC suspend la chaine de télévision Jua

Le CSAC suspend la Radio Télévision Lubumbashi Jua

Le président du CSAC accusé de bloquer l’audit financier de cette institution

Médias : le CSAC menace les journalistes lushois de sanctions

Sondage

Le Conseil national du travail plaide pour le réajustement du SMIG, le salaire minimum interprofessionnel garanti, actuellement fixé à 3 dollars américains. Selon vous: