Province Orientale : 60% de femmes enceintes à Isangi ne font pas l’examen d’écographie

Maternité de l’hôpital général de Kikwit Photo bdomkikwit

Plus de 60% des femmes enceintes du territoire d’Isangi ne se font pas l’examen d’écographie. Les médecins et infirmiers de l’hôpital général d’Isangi ont relevé ce fait, mardi 7 novembre, lors de l’évaluation du service d’écographie un an après son implantation à l’hôpital général de référence d’Isangi. Les femmes enceintes affirment de leur côté que les frais exigés pour procéder à cet examen sont élevés.

L’hôpital général d’Isangi organise des consultations à prix réduits cette semaine pour amener les femmes enceintes à faire l’examen d’écographie.

Les femmes enceintent participent pourtant aux consultations prénatales à l’hôpital général d’Isangi. Mais elles refusent d’aller en échographie. Or, une femme doit passer doit l’examen d’échographie au moins trois fois tout au long d’une grossesse, affirme Dr Jean-Robert Tshimanga le médecin directeur de l’hôpital général d’Isangi. Il explique que l’écographie permet de connaitre l’évolution de l’enfant et de prévenir d’éventuels accidents lors de l’accouchement.

Selon les patientes, la somme de 9 000 Francs congolais (soit 10 dollars américains) exigée pour l’écographie est au dessus de leurs moyens. Pour pallier ce problème, l’hôpital général d’Isangi a réduit de 70% les frais de cet examen cette semaine. Au lieu de 9000 FC, les femmes enceintes paieront 3 000 FC (soit 3 dollars américains).

Le service d’échographie a été implanté à l’hôpital général d’Isangi depuis plus d’un an grâce un financement de la Banque africaine de développement.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Province Orientale : la Monusco dote le groupement Dele d’une maternité
L’ASBL MSR et l’assistance médicale des femmes congolaises souffrant de la fistule
Province Orientale: le Fnuap réhabilite la maternité de Rwampara

Sondage

Le ministre chargé de l’initiation à la nouvelle citoyenneté a réaffirmé mercredi 2 septembre la détermination du gouvernement à rétablir le rite solennel du salut au drapeau dans les écoles de la RDC. Selon vous, cette pratique: