Province Orientale : la rougeole a tué 40 personnes à Buta depuis juin

Vaccination des enfants contre la rougeole à masisi. Photo msf.ch

Plus de mille trois cents cas de rougeole dont quarante décès ont été recensés dans la  cité de Buta en Province Orientale depuis le mois de juin. Les autorités sanitaires provinciales justifient ces chiffres par la faiblesse de la couverture vaccinale. 40% des enfants de la cité n’auraient pas été vaccinés contre cette maladie. Le médecin directeur de l’hôpital général de Buta, docteur Jerry Paite, a confié à Radio Okapi ce jeudi 8 novembre, que les familles n’ont pas accès aux structures de santé, faute d’argent.

Le docteur Jerry Paite soutient qu’il y a plus de cas de cholera que ceux recensés. « Dans la communauté, il y a beaucoup de gens qui sont malades. C’est plus que les chiffres officiels. On peut même les multiplier par cinq », explique-t-il, indiquant que de nombreux malades ne parviennent pas à se faire soigner.

Pour le médecin coordonateur du Programme élargi de vaccination (Pev), docteur Stéphane Itakama, des campagnes de vaccination doivent être organisées pour éviter une plus grande propagation de la maladie.

« Il faut amorcer la prise en charge des cas pour réduire les cas de décès et renforcer les programmes de vaccination systématique ou de routine ainsi que la sensibilisation des communautés aux règles d’hygiène », propose-t-il.

Le médecin directeur de l’hôpital général de Buta affirme que Médecins sans Frontière (MSF)/ Suisse compte organiser « prochainement » une campagne de vaccination contre la rougeole dans cette cité du district de Bas-Uele.

Dans le district de la Tshopo, plus de deux cent soixante-neuf cas de rougeole dont dix-sept décès ont été enregistrés la semaine dernière.

Pour le porte-parole de l’équipe pays des Nations unies, Médard Lobota, qui a livré cette information le mercredi 7 novembre, la situation est surtout inquiétante dans la zone de santé d’Opienge où on a enregistré vingt-cinq cas dont cinq décès.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

En plus de la rougeole, la Province Orientale est confrontée depuis le début de l’année à plusieurs épidémies dont le cholera et la fièvre Ebola.

Entre les mois de décembre 2011 et mai 2012, on a enregistré plus de 3 400 cas de cholera, dont 123 décès en Ituri dans la même Province Orientale. L’insuffisance de médicaments, le manque d’eau potable et les conditions d’hygiène précaires dans plusieurs localités constitueraient les obstacles majeurs pour juguler cette épidémie.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: