Nord-Kivu : le conseil de sécurité de Minova propose des mesures contre l’insécurité

Carte de Kisthanga à Masisi au Nord Kivu

Le conseil de sécurité de Minova, dans le Nord-Kivu, a proposé mercredi 7 novembre certaines mesures pour réduire l’insécurité dans le groupement de Bitonga, territoire de Masisi, au Nord-Kivu. Parmi ces mesures, un couvre-feu quotidien, à partir de 18h, ainsi que des patrouilles mixtes menées par l’armée et la police congolaises.

Selon ce conseil de sécurité, plus de cinq cas d’agression sont enregistrés chaque semaine dans le seul groupement de Bitonga, à près de 20 km au nord-ouest de la cité de Minova, dans le territoire de Masisi.

Selon le chef de ce groupement, ces bandits violent des femmes et assassinent les habitants incapables de répondre à leurs exigences.

Le conseil de sécurité local recommande aussi que les buvettes et cabarets soient également fermés à partir de 18h, et que chaque habitant se munisse en permanence de sa carte d’électeur, ajoute le président de la société civile de ce groupement.

Les chefs des avenues ont été sensibilisés afin de suivre les mouvements des nouveaux venus dans ce groupement d’où proviendrait, selon la police, la plupart des bandits qui ont opéré à Minova le mois dernier.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Nord-Kivu : des miliciens Nyatura accusés de l’assassinat de 7 personnes à Masisi

Sud-Kivu : plus de 42 habitations visitées par des bandits en une semaine à Minova

Minova : trois communautés se disputent deux plantations

Sondage

Le gouvernement a interdit la diffusion en RDC du film «L’homme qui répare les femmes» sur l’œuvre du Dr Mukwege, estimant qu’il « porte atteinte à l’honneur de l’armée». Selon vous: