Assemblée nationale : la loi sur la libéralisation du secteur de l’électricité jugée recevable

Vue aérienne du barrage hydroélectrique Inga 2 (SNEL). Sur cette photo: le canal, le barrage, les conduites forcées, et la centrale (2005)

Les députés nationaux ont jugé recevable, vendredi 9 novembre, le projet de loi relatif au secteur de l’électricité en RDC. Cette loi propose notamment de libéraliser ce secteur. Jusqu’à présent, la Société nationale d’électricité (Snel), société publique, détenait un monopole de fait dans ce secteur, gérant la quasi-totalité des infrastructures.

Le ministre des Ressources hydrauliques et Electricité, Bruno Kapanji, qui a présenté ce projet de loi, a assuré que la Snel continuera à offrir ses services même si le secteur était libéralisé.

 « La loi ne vise pas la Snel. Elle vise l’augmentation de la production de l’électricité ainsi que l’amélioration de la qualité des services à fournir à la population en matière d électricité », a-t-il expliqué.

Le projet de loi a été envoyé à la commission des Infrastructures pour examen après quoi les députés voteront pour son adoption ou pas.

Certains observateurs soutiennent que la libéralisation du secteur de l’électricité pourra résoudre les problèmes récurrents de distribution de l’électricité en RDC.

Lire sur radiookapi.net :

Sondage