Ituri: les responsables sanitaires plaident pour une assistance aux victimes de Morgan

Des familles autours des vivres distribués par le Programme Alimentaire Mondial(PAM) ce 1/01/2003 dans le Camp des déplacés à Geti en RDC, lors de la visite de Jan Egland, Secrétaire générale des Nations Unies en charge des affaires Humanitaire. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les responsables des deux structures sanitaires de Teturi et Lwemba, en Ituri (Province Orientale) demandent au gouvernement congolais et aux humanitaires de pourvoir en médicaments et en nourriture pour quatorze personnes brûlées depuis près d’une semaine par les miliciens de Morgan. Ils affirment ne pas disposer des moyens nécessaires pour la prise en charge de ces patients qui sont dans un état critique.

Parmi les quatorze personnes brûlées mercredi 7 novembre par ces miliciens à Mabakua, onze ont été conduites au Centre hospitalier de Lwemba et trois autres à Teturi, sur l’axe routier Mambasa-Makeke, à 233km au sud de Bunia.

Parmi ces malades, trois femmes ont subi des violences sexuelles avant d’être brûlées.

Les responsables de ces deux structures sanitaires demandent un appui en médicament mais également de la nourriture pour nourrir ces patients.

De son côté, la société civile affirme que les victimes, qui ont été dépouillées de tout leur bien, ont également besoin d’une assistance psychologique.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Le gouvernement a interdit la diffusion en RDC du film «L’homme qui répare les femmes» sur l’œuvre du Dr Mukwege, estimant qu’il « porte atteinte à l’honneur de l’armée». Selon vous: