Katanga : la moitié de la population de Sampwe en fuite après une attaque des Maï-Maï

Des déplacés de guerre à l’EST de la RDCongo . (droits tiers).

Près de la moitié de la population de Sampwe, dans le Katanga, a fui ce village après l’attaque d’un groupe Maï-Maï jeudi dernier, a annoncé vendredi 16 novembre le responsable d’une ONG œuvrant à Mitwaba, à 120 Km de ce village. Selon cette ONG, les populations se sont réfugiées dans d’autres villages, craignant d’éventuelles représailles de l’armée contre les miliciens Maï-Maï.

Selon nos sources, vingt-cinq Maï-Maï ont attaqué le village de Sampwe vers 4 h00 du matin, sans rencontrer aucune résistance, ni de la part de deux militaires du bureau de renseignement, ni de la part des policiers en poste dans ce village.

Ces miliciens portaient cinq armes AK 47, une arme de chasse traditionnelle, ainsi que des flèches empoisonnées, des machettes et des couteaux.

Ils ont détruit un hôtel particulier réservé à l’accueil d’autorités civiles et militaires et saccagé le bureau central de la zone de santé et la maison du médecin.

Ces Maï-Maï ont aussi menacé les religieux catholiques et des camionneurs, avant de les rançonner.

Selon certaines ONG basées à Mitwaba, plus de la moitié des habitants de Sampwe ont fui vers d’autres villages suite à cette attaque.

Ce groupe Maï-Maï ainsi que d’autres miliciens étaient cantonnés au village de Mupanga, à 40 Km de Mitwaba, en attente d’une éventuelle reddition aux forces de la Mission des Nations unies en RDC (Monusco).

Au terme de trois jours de discussion entre les chefs Maï-Maï et les responsables de la Monusco, les négociations n’ayant pas abouti, les casques bleus sont retournés à Kalemie.

A leur tour, les différents groupes Maï Maï se sont dispersés, les uns vers l’Est, dans la direction de Pweto, les autres vers le territoire de Malemba Nkulu, et d’autres, enfin, vers le sud de Mitwaba.

Les autorités de Mitwaba sont restées injoignables jusque vendredi suite à une perturbation du réseau téléphonique.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Nord-Kivu: des Maï-Maï FDC tuent 2 hommes à Masisi

Katanga: la population fui des affrontements entre FARDC et Maï-Maï à Mulongo

Katanga : l’ONG Justicia demande à la Monusco de déployer des casques bleus à Mitwaba

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: