Chute de Goma : la Monusco dit ne pas être la seule responsable

Des forces onusiennes. Radio Okapi/ John Bompengo

Après avoir pris Goma, les rebelles occupent depuis mercredi 21 novembre la cité de Sake, à 27 km du chef-lieu de la province du Nord-Kivu. L’entrée des rebelles à Goma, malgré la présence de la Monusco à l’aéroport, a suscité plusieurs interrogations concernant cette défaite de l’armée régulière et de la Mission des Nations unies en RDC. Au cours de la conférence hebdomadaire de cette Mission, son porte-parole civil, Madnodje Mounoubai, a déclaré que son organisation n’est pas la seule responsable. De son côté, le porte-parole militaire, le colonel Félix Basse, a ajouté que les casques bleus n’ont pas laissé le M23 entrer librement dans la ville de Goma.

« La Monusco n’a pas laissé le M23 entrer librement dans la ville de Goma. Elle a plutôt combattu aux cotés des FARDC à Kibumba jusqu’à ce que celles-ci aient replié dans la ville de Goma et ont ensuite décroché pour Kamaroho», a affirmé le colonel Félix Basse.

Face à ce repli des FARDC, a-t-i dit, les forces des Nations unies étaient obligées de retourner à Goma.

« Les lignes qui étaient à Kibumba ont été brisées. Les FARDC ont décroché pour revenir à Kamaroho et ont continué à défendre avec hargne les positions au niveau de Kamaroho et dans cette défense qui a commencé à Kibumba, la force de la Monusco a apporté tout son soutien aux FARDC en engageant ses hélicoptères d’attaque, qui dès le premier jour, ont fait une dizaine de sorties et tiré un nombre inestimable de munitions, de roquettes et même de missiles », a expliqué Félix Basse.

Pour lui, le mandat de la Monusco se limite à appuyer les FARDC dans différentes opérations qu’elles mènent.

« Cette attaque a démarré le 15 novembre et ce jour là il faut reconnaitre que des succès ont été engrangés par les FARDC qui ont repoussé l’ennemi et lui ont infligé des pertes conséquentes », a ajouté le colonel Félix Basse.

Il a indiqué que les forces de la Monusco n’ont pas combattu dans la ville de Goma pour éviter les atrocités en pleine ville et protéger la population civile, ajoutant que, pendant ce temps, les militaires se retrouvaient à Munigi.

« Les FARDC ont décroché pour aller se réorganiser au niveau de Munigi, donc cette ligne qui était hermétique a été brisée. Mais quand les FARDC ont décroché, nous, nous sommes restés. Nous avons continué à engager le M23 pour essayer de le dissuader à faire toute avancée significative vers la ville de Goma », a poursuivi le colonel Félix Basse.

Responsabilité de la Monusco

Cet échec, tel qu’expliqué par le colonel Félix Basse, n’est pas la seule responsabilité de la Monusco, a estimé Madnodje Mounoubai, qui répondait aux questions des journalistes. Ceux-ci ont taxé la Mission des Nations unies d’incompétente ou de complice.

Madnodje Mounoubai a appelé les journalistes congolais à plus de professionnalisme et à poser des questions pertinentes aux personnes indiquées « pour découvrir la vérité. »

« A la Monusco, nous avons accepté depuis longtemps d’être le bouc émissaire si cela peut aider à la paix dans ce pays. Quand rien ne va plus quelque part, nous acceptons d’en prendre la responsabilité. Encore aujourd’hui, c’est la Monusco qui est responsable », a déclaré Madnodje Mounoubai.

Donnant les raisons de l’acharnement de la population sur la Monusco, Madnodje Mounoubai a affirmé que c’est parce que les journalistes « n’interrogent pas ceux qui doivent apporter les réponses. »

« Cette armée est chargée de défendre ce pays et c’est sa première mission. Défendre l’intégrité territoriale de ce pays. Ce n’est pas le travail de la Monusco. Si ce bouclier national ne fonctionne pas, posez la question à ceux qui doivent répondre. Ne venez pas vers le bouc émissaire nous flageller parce que ce n’est pas à nous de vous donner la réponse. Les FARDC sont nos partenaires. Nous sommes ici pour travailler avec eux. Et nous acceptons notre part de responsabilité. Mais ne dites pas que nous sommes les seuls responsables », a-t-il ajouté.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (266)
Dialogue (159)
Ceni (60)
Beni (56)
Kinshasa (48)
Police (48)
Opposition (46)
FARDC (39)
UDPS (30)
Linafoot (30)
Monusco (29)
Elections (26)
Edem Kodjo (25)
Léopards (23)
Lubumbashi (23)