Nord-Kivu: les FARDC renforcent leurs positions à Minova

Des soldats des Forces armées de la RDC revenant de leurs positions de Munigi (10 km de Goma) où ils affrontent le M23, dimanche 18 novembre 2012.

Le porte-parole des Forces armées de la RDC (FARDC), le Colonel Olivier Hamuli, a déclaré, vendredi 23 novembre, que plus de trois milles cinq cents hommes se sont regroupés dans la cité de Minova, à la frontière entre le Nord et le Sud-Kivu. Ces militaires viennent de Sake et d’autres localités tombées entre les mains des rebelles du M23.

Des sources locales affirment que des camions transportant des troupes en renfort venant du Sud-Kivu ont été aperçus le vendredi 23 novembre  matin  à Nyabibwe, se dirigeant vers Minova. Selon le colonel Hamuli, les forces loyalistes tenteraient de s’organiser pour reconquérir les localités perdues lors des derniers combats contre les rebelles du M23.

Depuis leur offensive lancée le jeudi 15 novembre, ces rebelles occupent Kibumba, Munigi, Goma, Sake et Mushaki.

Dans un communiqué publié le mercredi 21 novembre, les chefs d’Etat congolais, rwandais et ougandais ont demandé à ces rebelles de mettre fin à leur offensive et de se retirer de Goma, capitale du Nord-Kivu.

Mais ces rebelles conditionnent ce retrait par un dialogue direct avec Joseph Kabila. Dialogue qui doit également réunir la diaspora, l’opposition et la société civile.

Les chefs d’Etat des Grands lacs doivent discuter ce samedi 24 novembre de cette situation au cours d’une réunion de la CIRGL.

Sondage

Le ministre chargé de l’initiation à la nouvelle citoyenneté a réaffirmé mercredi 2 septembre la détermination du gouvernement à rétablir le rite solennel du salut au drapeau dans les écoles de la RDC. Selon vous, cette pratique: