Mambasa: 2 miliciens de Morgan condamnés à perpétuité pour l’attaque de la réserve à okapi

Milicien FDLR. Photo AFPm

Deux miliciens de Morgan écopent de la prison à perpétuité pour des crimes contre l’humanité commis à Mambassa en Province Orientale. Le tribunal militaire de garnison de l’Ituri siégeant en chambre foraine a rendu son verdict le mercredi 28 novembre. Mumbere Mulimirwa et Kambale Kahese, les deux miliciens du groupe de Paul Sadala alias Morgan, sont accusés de meurtre, viol, pillage et déportation des populations dans la forêt lors de l’attaque contre la réserve de faune à Okapi d’Epulu le 24 juin 2012 dernier.

Deux civils, Musa Nuru et Janvier Paluku, écopent de la peine capitale pour détention illégale d’armes de guerre et vol à main armée. Ils faisaient parti du groupe des miliciens qui ont attaqué Epulu. Le tribunal inflige aussi vingt ans de servitude pénale pour détention d’armes de guerre à un autre civil qui a pris part à cette attaque.
Le tribunal a reconnu non coupables quatre prévenus, accusés de violation de consigne générale, participation au mouvement insurrectionnel, braconnage et exploitation illicite des matières précieuses dans la réserve de faune à Okapi. Le tribunal a conclut que les hommes de Morgan se s’étaient uniquement servis de ces personnes pour mener leur attaque.
Les condamnés disposent de cinq jours pour interjeter appel contre le jugement rendu.
Au cours de cette attaque contre la réserve d’Epulu, les combattants de Morgan avaient tué quinze okapis. Ils avaient occupé le site pendant deux jours.
Lors des militaires congolais pour les en déloger avaient fait douze morts.
L’okapi est un animal dont l’allure rappelle à la fois celle du zèbre et de la girafe. Il vit exclusivement en Ituri en RDC. C’est une espèce protégée depuis 1993.
L’animal figure sur la liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Son habitat est de plus en plus restreint. Même à l’intérieur de la réserve d’Epulu, l’animal est victime du braconnage.
La population d’okapis est estimée entre 10 000 et 35 000 individus. La tendance de leur reproduction serait à la baisse.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Sondage

Trois regroupements de l’opposition appellent à une journée « ville morte » le 16 février prochain à Kinshasa pour exiger le respect de la constitution en rapport avec l’élection présidentielle. Selon vous :