RDC: l’unité de police déployée à Goma va prioritairement sécuriser la population

Défilé de la police à Kisangani, décembre 2010.

L’unité de la Police nationale Congolaise déployée à Goma dans le Nord-Kivu depuis le retrait des rebelles du M23 mettra l’accent sur la protection de la population, « en attendant d’autres dispositions de la hiérarchie ». C’est ce qu’a déclaré à la presse, samedi 1er décembre, le commandant de cette unité, le colonel Henri Kapend. Conformément aux résolutions des chefs d’Etat des Grands lacs, ces policiers venus de Bukavu au Sud-Kivu, doivent sécuriser la ville de Goma avec des militaires congolais.

Le colonel Henri Kapend a affirmé que la situation est calme dans la ville, « sauf au niveau de l’aéroport ou certains habitants de la ville ont voulu arracher les tôles d’un hangar. Ils ont été maitrisé ».

Il a expliqué que son unité a deux missions principales, celle de protéger les institutions et la population civile.

En ce qui concerne les institutions, le commandant de l’unité de la Police a indiqué que « c’est chose faite ». « Les policiers se sont déjà installés au niveau des bureaux des institutions et entreprises étatiques telles que la Direction général de migration (DGM), la Direction générale de douanes et accises (DGDA), l’Agence nationale de renseignement (ANR) et autres », a-t-il expliqué.

En outre, a assuré l’officier de police, ces policiers ont été déployés « à des endroits stratégiques sur le plan sécuritaire ».

Mais, a-t-il insisté, « le plus important en ce moment est de sécuriser la population » :

« Je demande à la population de nous faire confiance. Nous sommes la Police du peuple. A tout moment, ils peuvent nous contacter dans n’importe quel quartier nous pouvons intervenir. Il y a des numéros que nous avons donnés. Ils peuvent à ces numéros ouverts 24 heures sur 24. Nous viendrons à leur secours. »

Le colonel Henri Kapend a affirmé que d’autres policiers doivent bientôt arriver à Goma. L’unité de Police a été déployée dans la ville après le retrait des troupes du M23 le samedi 1er décembre dans la matinée.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout:

Sanctionner les magistrats qui ne rendent pas justice correctement
47% (589 votes)
Améliorer les conditions salariales des magistrats
30% (376 votes)
Sensibiliser les magistrats sur l’importance de résister aux pressions
23% (292 votes)
Total votes: 1255