RDC: Joseph Kabila participera au sommet de la SADC en Tanzanie

Le président de la RDCongo, Joseph Kabila, lors de la célébration de 50 ans de l’indépendance à Kinshasa le 30 juin 2010.

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, va assister au sommet des pays d’Afrique australe (SADC) prévu le vendredi  7 décembre à Dar es Salaam (Tanzanie). Au cours de cette rencontre, les chefs d’Etat de la sous-région discuteront notamment de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC. Ce sommet débutera le même jour que le dialogue entre le gouvernement congolais et les rebelles du M23 qui sévissent dans la province du Nord-Kivu depuis le mois de mai dernier.

Interrogé par l’AFP, le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, a confirmé la participation de Joseph Kabila à cette réunion, sans révéler ce que le président de la RDC en attendait.

Selon un diplomate sud-africain, le président sud-africain Jacob Zuma prendra aussi part au sommet. La réunion regroupera la troïka défense de la SADC, présidée par la Tanzanie et incluant l’Afrique du Sud et l’Angola. Les chefs d’Etat du Mozambique, du Botswana et du Malawi, membres de la troïka politique de cette communauté sous-régionale, seront également présents.

En août dernier, une vingtaine d’officiers militaires des pays de la SADC avaient séjourné à Goma. Ils avaient visité des positions des Forces armées de la RDC à Kibati et Kibumba, à proximité des localités occupées par les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23).

A l’issue d’une rencontre avec le chef de bureau de la Monusco à Goma, le lieutenant-général Mguebi, de l’armée sud-africaine qui avait conduit la délégation, avait déclaré que la mission confiée à sa délégation consistait à « évaluer la situation sécuritaire et en faire rapport », sans plus de précision.

Le 26 juillet dernier, Joseph Kabila avait rencontré son homologue angolais, Edourdo Dos Santos, qui préside actuellement la SADC. Les deux présidents avaient notamment évoqué la situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu.

Les rebelles du M23 sévissent dans l’Est de la RDC depuis le mois de mai dernier. Ils ont récemment occupé la ville de Goma ainsi que plusieurs localités environnantes d’où ils se sont retirés après des pressions internationales notamment celles des chefs d’Etat des Grands lacs.

Ces derniers ont recommandé au gouvernement congolais de dialoguer avec ces rebelles. Ce dialogue doit commencer le vendredi 7 décembre à Kampala.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Les élèves de certaines localités de Beni ne pourront pas reprendre le chemin de l’école à cause de l’insécurité, ont récemment constaté des députés de ce territoire du Nord-Kivu. Selon vous, il faudrait: