Sud-Kivu: l'Ong World vision distribue des vivres aux déplacés de Nyabibwe

Des familles autours des vivres distribués par le Programme Alimentaire Mondial(PAM) ce 1/01/2003 dans le Camp des déplacés à Geti en RDC, lors de la visite de Jan Egland, Secrétaire générale des Nations Unies en charge des affaires Humanitaire. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’Ong World vision a commencé jeudi 13 décembre une distribution de vivres à près de 3 000 ménages de déplacés de Nyabibwe, un centre de négoce situé à 50 km au Sud de la cité de Minova (Sud-Kivu). Selon le chargé de cette opération, chaque déplacé a reçu 10 kg de farine de maïs, 450 grammes d’huile végétale, 75 grammes de sel de cuisine et des légumes.

L’Ong World vision compte élargir cette distribution à près de 11 000 ménages déplacés dans l’ensemble des localités de la contrée (Nyabibwe, Lushebere, Bushushu et Rambira).

Des sources sur place indique que 702 tonnes de vivres seront distribuées aux déplacés les plus vulnérables.

De son côté, le président des déplacés de Nyabibwe affirme que certains sacs de farine de manioc sont déjà impropres à la consommation. Il souhaite que ce lot soit remplacé pour épargner les déplacés des maladies éventuelles.

Le président des déplacés invite en outre le gouvernement à restaurer la paix dans leurs villages au Nord-Kivu pour qu’ils puissent y retourner.

En novembre dernier, le président du camp des dépacés a indiqué que plus de mille familles, qui avaient fui les combats entre les FARDC et le M23 pour le contrôle de Goma, ont rejoint deux mille quatre cents autres familles déjà refugiées dans ce camp depuis juillet dernier.

La plupart de ces déplacés accèdent difficilement à l’eau potable faute de bornes fontaines à Nyabibwe et ses environs. Ils dépendent de la charité des familles d’accueil ou des associations locales pour se nourrir.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Sondage

Dans deux conférences de presse séparées hier à Kinshasa, Martin Kobler, le chef de la Monusco et Thomas Periello, envoyé spécial des Etats-Unis dans les Grands Lacs ont réaffirmé la position de la communauté internationale qui tient à voir la RDC organiser la présidentielle et les législatives dans les délais constitutionnels. Selon vous: