Province Orientale : 2 villages craigent l'insécurité causée par des hommes armés

Les populations fuyent leurs villages à cause des combats entre les FARDC et les groupes rebelles à Sake au Nord-Kivu le 30 avril 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Les habitants de Jéricho et Mabakua, deux villages  voisins du groupement Babila Teturi, en Ituri (Province Orientale), craignent l’insécuité causée par un certain Omari, un officier militaire des Forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC) et seize de ses hommes. Selon la société civile locale, ces militaires pillent et extorquent impunément les biens de la population.

Les mêmes sources affirment que ces hommes en arme contraignent les jeunes à la consommation du chanvre ainsi que de la boisson locale fortement alcoolisée, puis les utilisent pour transporter les biens pillés dans la brousse.

A ce jour, les activités de la population restent paralysées, rapportent les responsables de ces deux villages.

Pour sa part, l’administrateur du territoire de Mambasa a indiqué que, si rien n’est fait, son entité risque de devenir une jungle de rebelles et d’éléments incontrôlés.

De leur côté, les autorités militaires de Mambasa on affirmé que cet officier ne fait partie d’aucun bataillon basé à Mambasa, ni de la zone opérationnelle du district de l’Ituri.

Lire aussi sur radiookapi.net :

 

 

Sondage

Le gouvernement a interdit la diffusion en RDC du film «L’homme qui répare les femmes» sur l’œuvre du Dr Mukwege, estimant qu’il « porte atteinte à l’honneur de l’armée». Selon vous: