Sud-Kivu : 40 miliciens Maï-Maï se rendent aux FARDC à Uvira

Un milicien Maï Maï. ( Photo : AFP )

Quarante miliciens Maï-Maï se sont rendus, samedi 22 décembre, aux responsables de l’armée congolaise à Uvira. Le commandant second de la 10e  région militaire, colonel Baudoin Nakabaka, qui se félicite de cette reddition, indique qu’elle s’inscrit dans le cadre « de la recherche de la paix et de la sécurité dans la région ». Il affirme qu’un  appel à été lancé depuis quelques jours aux groupes armés actifs dans les hauts plateaux d’Uvira pour les inciter à déposer les armes et choisir entre l’intégration dans l’armée ou le retour à la vie civile.

Ces miliciens, venus du groupement Kitundu, se sont présentés  avec douze armes de type AK47. Leur chef, Matthias Mukubito, s’est dit satisfait de l’accueil que leur a réservé le commandement de la 10e région militaire.

Il a expliqué la reddition de son groupe par le souci d’œuvrer pour le retour de la paix dans le territoire d’Uvira. Il a confié vouloir intégrer les FARDC « pour servir  la nation congolaise et combattre l’ennemi ».

De son coté,  le colonel Baudoin Nakabaka a salué « le geste posé par ces ex-miliciens ». Il a appelé les autres combattants actifs dans les moyens et hauts plateaux d’Uvira à déposer les armes.

Le gouverneur du Sud-Kivu, Marcelin Chisambo, a également participé à cette cérémonie de reddition.

Le 8 décembre dernier, un autre chef milicien Maï-Maï s’est rendu à l’Etat-major des Forces armées de la RDC à Baraka, avec quatre de ses lieutenants.

Trois jours plus tôt, quatre-vingt-six miliciens Maï-Maï du groupe du colonel Mayele, déserteur des FARDC, s’étaient également rendus à l’armée congolaise.

Pour l’administrateur du territoire de Fizi, toutes ces redditions sont le résultat d’une sensibilisation menée auprès des groupes armés pour les inciter à se rendre.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Le Conseil national du travail plaide pour le réajustement du SMIG, le salaire minimum interprofessionnel garanti, actuellement fixé à 3 dollars américains. Selon vous: