Goma : le gouvernement promet d’assurer les soins de 7 enfants blessés de guerre

Un enfant d’un soldat des FARDC sur la route entre Goma et Rutshuru après la chute de cette dernière cite entre les mains des rebelles du M23, le 10 Juillet 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

En visite à Goma (Nord-Kivu), le ministre congolais de la Santé, Félix Kabange Numbi, a déclaré, dimanche 23 décembre, que le gouvernement allait acheminer à Kinshasa ou à l’extérieur du pays sept enfants gravement blessés lors des affrontements entre les rebelles du M23 et les militaires congolais en novembre dernier. Selon lui, les soins que nécessitaient ces blessures ne pouvaient plus être assurés à Goma ou dans les hôpitaux de la ville voisine de Bukavu.

« Les dégâts [des combats] sont plus importants que ceux que nous avons vus », a reconnu le ministre, affirmant avoir rencontré  des enfants âgés de 5, 8 et 12 ans grièvement blessés et les jours de certains d’entre eux seraient en danger.

« Nous avons également vu des enfants dont l’avenir est compromis : un enfant de six ans à qui on a amputé les deux jambes. Il faut qu’on donne à ces enfants la chance de  pouvoir grandir », a dit Félix Kabange Numbi.

A son arrivée à Goma, il avait remis jeudi dernier environ neuf tonnes de médicaments à l’inspection provinciale de la santé du Nord-Kivu.

Cette aide est destinée à plusieurs centaines des blessés de guerre qui reçoivent des soins dans différentes formations sanitaires de la ville dont l’hôpital militaire, hôpital Betestcha, l’hôpital général de référence de Virunga et l’hôpital Heal Africa. Ce dernier établissement avait pris en charge jusqu’à deux cents blessés de guerre civils et militaires pendant les combats en novembre.

La ville de Goma est tombée entre les mains des rebelles du M23 le 20 novembre dernier. Les rebelles se sont retirés de cette ville le 1er décembre sur demande des chefs d’Etat des Grands Lacs réunis en sommet à Kampala le 24 novembre dernier.

Issus de l’ex-rébellion du CNDP, les rebelles du M23 revendiquent l’application d’un accord de paix signé avec le gouvernement le 23mars 2009 à Goma.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Le ministre chargé de l’initiation à la nouvelle citoyenneté a réaffirmé mercredi 2 septembre la détermination du gouvernement à rétablir le rite solennel du salut au drapeau dans les écoles de la RDC. Selon vous, cette pratique: