Sud-Kivu: 2 villages désertés par crainte des rebelles rwandais des FDLR

Une famille de pygmées dans un centre des Refugiés de Dongo(RDC) à Betou(RCA) le 18/11/2009. Ph. Don John Bompengo

Les populations de Kasugulu et Katembele, en groupement d’Ikama Kasanza, dans le territoire de Shabunda (Sud-Kivu), ont fui leurs villages depuis lundi 24 décembre. Selon des habitants de Kitindi, chef-lieu de ce groupement, la population a passé la nuit de Noël dans la brousse, en proie à une psychose totale, après que des combattants rwandais des FDLR ont envahi leurs villages. Les autorités coutumières déplorent l’absence de policiers et de militaires sur place.

Selon le chef de groupement d’Ikama Kasanza, la population de ces deux villages a vu arriver une bande de rebelles rwandais, très armés, qui ont envahi ces deux localités situées à cinq heures de marche de Kitindi,le chef- lieu du groupement.

Les rebelles, en provenance de la forêt de Kasanza, entre les territoires de Shabunda et de Fizi, ont investi ces villages quelques temps après le départ de l’armée congolaise (FARDC) déployée sur place.

Le chef du groupement plaide pour l’envoi d’une force de sécurité dans la région.

De son côté, le commandant du 103e secteur des FARDC basé à Kamituga promet de s’enquérir de la situation afin d’y apporter, éventuellement, des solutions.

L’administrateur du territoire, pour sa part, s’est engagé à contacter la 10e région militaire pour obtenir une rapide intervention des FARDC.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Le Conseil national du travail plaide pour le réajustement du SMIG, le salaire minimum interprofessionnel garanti, actuellement fixé à 3 dollars américains. Selon vous: