Katanga: des déplacés en route vers le centre de Manono pour fuir les incursions des Maï-Maï

Des déplacés de guerre à l’EST de la RDCongo . (droits tiers).

Un mouvement des déplacés s’observe depuis le week-end dernier du village Mukebo vers le centre de Manono dans le nord du Katanga. Selon la société civile de Manono, ces habitants fuient les incursions répétées des miliciens Maï-Maï. Le responsable du sous-bureau de Ocha (le bureau de l’Onu pour la coordination des affaires humanitaires) à Kalemie reconnait la présence d’un grand nombre de déplacés qui ne peuvent recevoir de l’aide à cause de l’insécurité qui règne dans ce secteur.

Le week-end dernier, huit Maï-Maï ont tué deux personnes avec des flèches empoisonnées à Mukebo, une localité de Manono au Nord de la province du Katanga. Ils ont blessé grièvement le chef d’antenne de la société civile de cette localité avant de piller le centre de santé local et d’incendier vingt-quatre maisons.

Selon la Société civile de Manono, les Maï-Maï s’illustrent par ce genre d’actes de violence dans d’autres villages situés à l’Est de Manono-centre de la province du Katanga dont :

  • Kiyambi
  • Sange
  • Shamuana
  • Mpiana Muanga
  • Monga.

Le responsable du sous-bureau de Ocha à Kalemie reconnait la présence d’un grand nombre de déplacés dans cette partie dans le territoire de Manono. Il précise cependant qu’il est difficile de leur apporter assistance, compte tenu de l’insécurité  qui sévit dans le secteur.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondage

Le ministre chargé de l’initiation à la nouvelle citoyenneté a réaffirmé mercredi 2 septembre la détermination du gouvernement à rétablir le rite solennel du salut au drapeau dans les écoles de la RDC. Selon vous, cette pratique: