Equateur : la session budgétaire n’a pas été clôturée à l’assemblée provinciale

Siège de l’Assamblée provinciale de la province d’Equateur.

La clôture de la session budgétaire 2012 n’a pas eu lieu, samedi 29 décembre, à l’assemblée provinciale de l’Equateur. Le président de l’assemblée provinciale, Gontran Ibambe a déclaré avoir demandé aux députés provinciaux de ne pas forcer l’accès au bâtiment de l’assemblée provinciale, assiégés par la police. Selon lui, cette décision a été prise pour éviter toute confrontation entre les députés et les forces de l’ordre. La session est reportée aux « calendes grecques », a-t-il ajouté. Le bureau de l’assemblée provinciale prévoit cependant une session extraordinaire pour le mois de janvier 2013 afin d’adopter les prévisions budgétaires de la province pour l’exercice 2013.

L’assemblée provinciale de l’Equateur n’a pas clôturé la session budgétaire. Pourtant les services protocolaires de l’assemblée provinciale de l’Equateur affirment que tout était prêt pour la cérémonie de clôture.

Des policiers ont assiégé le bâtiment qui abrite l’assemblée provinciale de l’Equateur le samedi matin, toujours selon les services protocolaires. La Police a aussi  interdit la circulation sur l’avenue de la Justice et toutes celles qui mènent vers l’Hémicycle de l’assemblée provinciale.

Devant ce dispositif sécuritaire, le Président de l’assemblée provinciale, Gontran Ibambe déclare avoir instruit les députés provinciaux de ne pas se rendre à l’Hémicycle comme initialement prévu. Gontran Ibambe affirme avoir levé cette option pour éviter une confrontation éventuelle entre ses pairs et les forces de l’ordre.

Le Bureau de l’assemblée provinciale prévoit une session extraordinaire le mois de janvier prochain. Gontran Ibambe soutient que les travaux de cette session seront consacrés essentiellement à l’adoption des prévisions budgétaires de la province pour l’exercice 2013 et à quelques arriérés parlementaires. Cependant, la date de la convocation de cette session n’a pas encore été fixée, ajoute le Président de l’assemblée provinciale de l’Equateur.

Un conflit inter institutionnel frappe la province. Les députés provinciaux et le gouverneur Baende s’accusent mutuellement au sujet du blocage des institutions de la province. La majorité des députés a voté une motion de défiance contre le gouverneur, Jean-Claude Baende qu’elle accuse de mauvaise gestion. Ce dernier a contesté sa déchéance arguant que le bureau qui a organisé ce vote est illégal. Il accuse les députés provinciaux de lui en vouloir parce qu’il a « suspendu les libéralités qu’il leur accordait ».

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Sondage

La session extraordinaire du conseil supérieur de la Magistrature s’est achevée jeudi à Kinshasa. Selon vous, pour assurer l’indépendance de la Magistrature, il faudrait surtout: